Une application permet aux utilisateurs de WhatsApp d’espionner leurs connaissances en exploitant une faille de l’application de messagerie.

Crédit photo: AFP
Crédit photo: AFP

On en a assez entendu parler ces dernières semaines, Facebook utilise vos données personnelles, mais c’est aussi le cas des applications rachetées par Facebook comme Instagram et WhatsApp.

L’application ChatWatch récupère les données de l’ensemble des utilisateurs de la messagerie WhatsApp. Ces informations peuvent très vite devenir une véritable atteinte à la vie privée.

Pour arriver à récolter ces informations, ChatWatch exploite une fonction bien connue de WhatsApp, le fameux « Vu à », qui indique aux utilisateurs que le destinataire a bien lu le message envoyé. Que vous ayez activé ou pas cette fonction, l’application arrivera à récupérer ces données.

Le statut « en ligne » est utilisé dans la même optique par ChatWatch. Impossible encore une fois aux utilisateurs de dissimuler leur statut. L’historique de vos connexions est ensuite enregistré et l’application vous proposera ainsi un compte rendu pour chacun de vos contacts espionnés. Il vous sera possible de savoir quand vos contacts se lèvent, se couchent et même s’ils discutent entre eux.

Statistiques de connexion récupérées par ChatWatch.
Statistiques de connexion récupérées par SmartWatch.

En identifiant les connexions et en comparant les données des deux contacts, ChatWatch permet ainsi de calculer la probabilité que deux personnes discutent entre elles à une heure donnée.

ChatWatch propose un comparateur d'activité
ChatWatch propose un comparateur d’activités.

Le service n’est pas gratuit, différentes formules d’abonnements sont proposées : pour 1.99€ par semaine, c’est deux contacts que l’application vous permettra d’espionner.

Cette application peu recommandable était uniquement disponible sur iPhone, mais Apple a très vite réagi en la retirant de son store. Si ChatWatch a ensuite été disponible sur le Google Store, il semble qu’à l’heure actuelle elle ait aussi été supprimée.

Enfin, on imagine que WhatsApp ne devrait pas tarder à réagir et permettre aux utilisateurs de totalement désactiver la fonction « Vu à » ainsi que le partage des statuts.