Après avoir donné une direction radicalement différente à sa franchise avec Far Cry Primal, Ubisoft tente à nouveau une nouvelle approche avec le cinquième volet de la franchise, qui abandonne les contrées exotiques pour nous emmener à la découverte du Montana…

far cry 5

Après un troisième volet qui avait littéralement redonné vie à la franchise, Ubisoft avait osé s’écarter des sentiers battus pour nous livrer plusieurs spin-off de sa franchise, avec tout d’abord le sympathique Blood Dragon puis l’épisode Primal, qui plongeait le joueur en pleine préhistoire. Avec Far Cry 5, Ubisoft tente une approche différente en se rapprochant des troisième et quatrième volet pour ce qui est du gameplay, tout en nous emmenant dans une destination qu’on a pas forcément l’habitude d’explorer dans un jeu vidéo : le Montana et ses campagnes colorées.

Et cette fois, plus narcotrafiquants puisque le joueur devra affronter une secte de fanatiques religieux prêts à tout pour imposer leur culte à la population locale. Dans la peau d’un Marshall fédéral, le joueur devra donc venir remettre de l’ordre chez tout ce beau monde, pas la force des armes.

far cry 5b

Après une courte séquence d’introduction, qui sera l’occasion de faire connaissance avec le leader de la secte, le bien nommé Joseph Seed et toute sa clique, le joueur découvrira les mécanismes de base du jeu en explorant une petite île aux mains des fanatiques. Proche de Far Cry 4, le gameplay de Far Cry 5 reste relativement exigeant mais offre au joueur une large palette de possibilités. Quelques balles suffisent à mettre le joueur au tapis. C’est la raison pour laquelle avant d’attaquer un camp ennemi, il faut préalablement penser à une stratégie en privilégiant, dans le domaine du possible, l’infiltration au choc frontal.

Ce qui fait aujourd’hui encore la richesse de Far Cry, c’est sa capacité à proposer au joueur le choix de l’approche pour chaque mission du jeu. Le joueur peut ainsi choisir de ramper dans les hautes herbes, s’infiltrer dans le dos d’un ennemi, l’étrangler, avant de dégainer ses armes pour massacrer ses ennemis, foncer dans le tas d’entrée de jeu avec un véhicule dérobé plus tôt, les canarder depuis une position dominante, opter au contraire pour le sniping ou mélanger les genres. Certaines missions peuvent ainsi être entièrement bouclées de manière furtive. Et, bonne nouvelle, les points de sauvegarde sont placés de façon très judicieuse, avant chaque assaut. Pas de frustration donc avec le die & retry.

far cry 5c

Entièrement en monde ouvert, le jeu laisse le choix au joueur de la prochaine mission, avec une progression non-linéaire. Comme dans les précédents opus, les missions secondaires font partie intégrante de l’aventure et il faudra y consacrer une partie importante de son temps pour progresser, dans la mesure où la progression sera grandement facilitée par la capture de lieux stratégiques et le renforcement de la résistance – en lutte contre la secte religieuse.

Si l’aventure et les missions sont répétitives par nature – le jeu faisant la part belle aux captures de lieux & courses-poursuites en véhicule -, Far Cry 5 parvient à garder l’attention du joueur en misant sur la richesse de son gameplay, la variété des décors et surtout les nombreux éléments imprévisibles qui se produisent en cours de jeu.

Vivant, l’univers de Far Cry 5 regorge d’animaux sauvages qui n’hésiteront pas à interférer avec vos missions. Il n’est ainsi pas rare de voir un ours se joindre à une gunfight, massacrant sur son passage plusieurs membres de la secte, avant de vous courser sur plusieurs dizaines de mètres. Loups, pumas, ours, cerfs et marmottes font ici partie intégrante du décor. Notons d’ailleurs qu’il sera possible de partir à la chasse pour récupérer leur viande et la vendre aux acheteurs locaux…

far cry 5d

Plus intéressant encore, il sera possible de se faire épauler par un allié durant les missions, voire de participer à de véritables assauts avec une dizaine d’unités. Le jeu parvient ainsi à ajouter une dose de stratégie dans les combats de groupe. Ajoutons à l’équation la présence d’un compagnon canin qui vous sera très utile pour récupérer les armes sur le terrain, et vous comprendrez que Far Cry 5 a décidément beaucoup de choses à vous offrir.

Alors certes, les mécanismes n’ont pratiquement pas évolués depuis deux épisodes déjà, et le scénario du jeu n’est pas forcément des plus prenants. Les personnages principaux rencontrés n’ont aucun charisme et les quêtes annexes sont maladroitement scénarisées. Mais en dépit de ses petits défauts, Far Cry 5 reste un titre très agréable à parcourir ne serait-ce que pour l’incroyable liberté d’action qu’il octroie au joueur.

far cry 5e

On notera par ailleurs qu’Ubisoft a fait le juste choix de supprimer plusieurs mécanismes de jeu qui n’étaient pas forcément appréciés des joueurs. Exit ainsi la chasse aux tours radio – qui était devenue quasi une obsession chez Ubisoft, depuis Assassin’s Creed – et le craft, indispensable à la progression dans les précédents épisodes. Etonnamment, Ubisoft n’a en revanche toujours pas corrigé le problème des bugs – très présents dans cet opus encore une fois – et de l’I.A., qui globalement est plutôt réactive mais réagit parfois de façon totalement chaotique à vos actions. Les combats de boss eux aussi n’ont pas évolué et restent l’un des talons d’Achille de la franchise.

Du côté des nouveautés introduites, on appréciera principalement la présence d’un mode coop qui permet de parcourir le Montana à deux pour délivrer les locaux de la secte. Amusant, à défaut d’être indispensable, le jeu se prêtant très bien à la progression en solo. Dans le même ordre d’esprit, on appréciera la possibilité de pouvoir bouter le feu aux décors pour intégrer cet élément à notre stratégie. Il sera ainsi possible de causer d’importants dégâts aux groupes adverses, en boutant simplement le feu à la végétation. Compte tenu de la nature imprévisible de cet élément, il faudra toutefois rester vigilant pour ne pas être victime de son propre plan…

far cry 5f

Alors certes, on pourrait reprocher à Ubisoft de ne pas nous en avoir livré davantage et de nous livrer un titre qui n’est finalement qu’un Far Cry 4.5 qui nous plonge dans des décors radicalement différents – et ô combien réussis d’ailleurs ! -, mais globalement cet épisode “transitif” n’en reste pas moins très agréable à parcourir. Avec sa durée de vie colossale, ses missions secondaires qui se comptent par centaines, son mode coop, sa bande sonore très riche et ses graphismes superbes à couper le souffle, Far Cry 5 est un titre qui devrait tenir scotché à leur pad les joueurs durant très longtemps.

Les + :

– Visuellement superbe
– Un mode coop pour parcourir l’aventure à deux
– Plusieurs mécanismes de jeu agaçants aux oubliettes
– Une liberté d’action totale
– La beauté des décors
– La diversité de la faune
– Un gameplay très riche
– Une excellente bande son
– Une durée de vie colossale

Les – :

– Un scénario pas très excitant
– L’I.A. pas toujours au poil
– Les combats de boss
– Des personnages sans aucun charisme
– Quelques jolis bugs

Conclusion

S’il déçoit au niveau de sa narration, ce nouvel épisode de la franchise d’Ubisoft séduit par la beauté de ses décors, la richesse de son gameplay, qui propose toujours plusieurs approches pour chaque mission, et sa durée de vie colossale. Riche en contenu, et visuellement superbe, Far Cry 5 est un énorme jeu bac à sable qui gardera les joueurs scotchés à leur pad durant des heures. Un FPS de grande envergure qui déçoit toutefois au niveau de son scénario – peu excitant à suivre -, de ses dialogues – pas très riches – et de ses personnages centraux – sans aucun charisme. Avec un tel contexte, Ubisoft aurait clairement pu faire beaucoup mieux. Reste que dans la pratique, difficile de ne pas prendre son pied sur un aussi grand terrain de jeu!

15/20