Elon Musk supprime les pages Facebook de Tesla et SpaceX

Par posté le 25 mars 2018

Le célèbre visionnaire Elon Musk a été mis au défi par des internautes de supprimer les pages Facebook de deux de ses bijoux de technologies ; SpaceX et Tesla. Challenge accepté.

elon-musk-768x576

Suite au scandale de Facebook, une grande campagne de désabonnement du réseau social a été mise sur pied sur Internet. De nombreux internautes se sont d’ailleurs mobilisés avec le hashtag #deletefacebook. Une démarche qui ne vise pas seulement les particuliers, qui n’auront un réel effet sur le site de Marc Zuckerberg que dans le cas d’un désabonnement de très grande envergure. En effet, Facebook, c’est aussi une vitrine pour les entreprises et leur produit. Plusieurs personnalités publiques se sont aussi jointes au mouvement, notamment Brian Acton, le cofondateur de WhatsApp, à qui Elon Musk a répondu.



Une réaction qui n’est pas passée inaperçue puisqu’un autre internaute a interpellé le milliardaire en le mettant au défi de supprimer la page Facebook de SpaceX pour prouver qu’il est vraiment « le boss ». Défi relevé haut la main par Elon Musk, très présent sur Twitter, et toujours avec une petite note d’humour.

 

Avec plus de 20 millions d’abonnés sur Twitter, l’échange a également fait réagir un journaliste de Vice qui a surenchéri en soulignant que la page Tesla, la marque de voiture d’Elon Musk, elle, était toujours active et comptait 2,5 millions de fans. Une nouvelle interpellation qui a également reçu une réponse de la part du fondateur de Tesla “Absolument, elle est nulle de toute manière” avant de supprimer la page incriminée.

 

Si l’échange et la réactivité d’Elon Musk prêtent à sourire, ce n’est pas quelque chose d’anodin, surtout pour les autres marques et entreprises. En effet, les internautes pourraient demander à d’autres sociétés de suivre l’exemple du visionnaire, histoire de couper l’herbe sous le pied de Facebook.

Pour l’instant, le fondateur de Tesla et SpaceX ne semble pas prévoir de se retirer d’Instagram, réseau social racheté il y a quelques années par Facebook. Mais en cas de dérive comme pour la maison mère, les choses pourraient changer pour son compte suivi par près de 7 millions de personnes “Ca va, tant qu’ils restent relativement indépendants. Je n’ai jamais utilisé Facebook, donc ne pensez pas que je suis une sorte de martyr. Surtout, on [Tesla et SpaceX] ne fait pas de publicité et on ne paie pas pour des parrainages, donc je m’en fous !” a-t-il lancé.

Pigiste chez Geeko et Belgium-iPhone.
Twitter : @JennMrtns

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>