La vidéo montre que l’accompagnatrice du véhicule ne regardait pas la route au moment de l’accident.

preuve

Accablante pour Uber, la vidéo diffusée par la police de Tempe montre que l’accompagnatrice du véhicule n’était pas attentive au moment où le véhicule a heurté la passante, qui décèdera quelques heures plus tard à l’hôpital.

Pour rappel, dimanche dernier, un véhicule autonome d’Uber a heurté une passante à Tempe, dans l’Arizona. La femme de 49 ans est décédée quelques heures plus tard à l’hôpital. Selon la police, le véhicule n’aurait pas ralenti. Une affirmation aujourd’hui renforcée par la publication d’une vidéo de l’accident par la police de Tempe.

Accablante, la preuve montre que l’accompagnatrice du véhicule n’était pas attentive au moment de l’accident. Les yeux rivés sur ce qui semble être son smartphone, l’employée d’Uber semble totalement désintéressée par le parcours du véhicule et ne relève les yeux qu’au tout dernier moment, pour assister horrifiée au crash. Le second angle de vue montre l’accident du point de vue de l’accompagnatrice, et prouve que le véhicule n’a pas ralenti avant de heurter la passante.

S’il faudra attendre les résultats de l’enquête pour tirer les premières conclusions, il semblerait que le système de navigation du véhicule ait été victime d’un dysfonctionnement peu avant l’impact car rien aujourd’hui n’explique pourquoi le véhicule n’a pas détecté la passante – le système LIDAR étant équipé d’une caméra censée être capable de détecter des personnes en mouvement dans la nuit.