Test – Burnout Paradise City Remastered : un classique de l’arcade porté sur les consoles de dernière génération

Par posté le 13 mars 2018

En attendant un nouvel épisode de sa franchise, Electronic Arts porte le dernier volet en date de sa série Burnout, qui nous est livré sur Xbox One et PS4 dans une version “intégrale”, comprenant tous les DLC sortis après le jeu.

paradise city remastered

10 ans après sa sortie, Burnout Paradise City s’offre une réédition sur les consoles de dernière génération, qui comprend l’intégralité des DLC sortis après le jeu.

Riche en contenu avec sa carte gigantesque, ses centaines de défis et ses dizaines d’épaves à retaper, le jeu de Criterion reste un must absolu pour les fans d’arcade. Visuellement pourtant, le jeu a mal vieilli. Les décors sont ternes, les modélisations des véhicules simples et les effets visuels n’ont plus rien d’impressionnant en 2018, mais la formule fonctionne toujours plutôt bien. Dès les premières minutes de jeu, le joueur est transporté dans la ville de Paradise City, un monde ouvert de taille modeste, calqué sur les grandes métropoles américaines. Après avoir récupéré une carcasse de véhicule et l’avoir retapé au garage du coin, il devra se lancer dans une série de défis qui enchaîneront cascades, courses, contres la montre et “takedowns” – des défis durant lesquels le joueur doit faire valdinguer ses adversaires dans les décors.

La conduite est nerveuse, les affrontements jouissifs et même si la taille de la carte n’impressionne plus, progresser dans l’aventure principale est un véritable régal.

paradise city remastered 2

Pour autant, difficile de conseiller ce remaster à ceux qui avaient déjà bouclé le jeu sur consoles ou PC tant les ajouts sont mineurs. Visuellement, le titre n’a pratiquement pas évolué et Electronic Arts s’est contenté d’un portage très léger en nouveautés. Tout au plus appréciera-t-on la présence des DLC sortis après le jeu – lesquels figuraient ceci étant-dit déjà dans l’Ultimate Box. En réalité, ce remaster s’adresse davantage aux joueurs qui étaient passés à côté de cet épisode en 2008, et ressentent aujourd’hui un pressant besoin de se replonger dans un jeu de course arcade.

Il faut dire que ces derniers temps, l’arcade n’a plus sa place sur les consoles de jeu. Seule la série des Need for Speed semble avoir survécu à l’hécatombe qu’a subi le secteur. Là où Electronic Arts a lamentablement échoué, c’est dans sa façon de procéder. Au lieu d’utiliser ce remaster comme un levier pour d’éventuels futurs nouveaux épisodes, l’éditeur nous livre un remaster pauvre vendu au prix fort… S’il avait été vendu une quinzaine d’euros sur les Stores, Paradise aurait certainement davantage attiré le regard des fans de la franchise – car en soi, le plaisir de jeu est toujours au rendez-vous, et même s’il a vieilli, le titre de Criterion reste un véritable régal à parcourir.

paradise city remastered 3

Alors faut-il ou non craquer pour ce remaster? Tout dépend de votre portefeuille. Car en ce moment, ce ne sont pas les bons titres qui manquent. Pauvre en nouveautés, cette réédition n’est pas très alléchante compte tenu de son prix, mais elle a le mérite de faire revivre une franchise qu’on pensait définitivement enterrée.

Attention toutefois pour ceux qui auraient sauté cet épisode à l’époque : Paradise City n’a plus grand chose à voir avec les trois premiers volets, qui étaient des jeux de course arcade plutôt classiques proposant une succession de défis. Le titre de Criterion propose une expérience en monde ouvert radicalement différente de celle des précédents volets, et qui ne sera pas forcément au goût de tous – exit en effet ici la diversité des décors. Ceci étant dit, difficile de ne pas ressentir un brin de nostalgie en entendant le tube “Paradise City” dès le lancement du jeu…

Les + :

- Le retour d’une franchise légendaire
- Un jeu toujours aussi fun
- Riche en contenu
- Une excellente bande son

Les – :

- Un portage très pauvre en nouveautés
- Visuellement, Burnout Paradise a mal vieilli
- Vendu au prix fort
- Peu de diversité dans les décors

Conclusion

Séduisant pour les nostalgiques de la franchise, ce remaster de Burnout Paradise s’adresse pourtant bien aux nouvelles générations. Pauvre en nouveau contenu, cette réédition aura le mérite de faire redécouvrir l’une des meilleures franchises de jeux de course arcade aux plus jeunes. Toujours aussi fun, le jeu de Criterion est plutôt riche en contenu et réserve aux amateurs de vitesse une bonne dose d’adrénaline avec ses cascades folles, sa bande son stylée et ses bolides ultra-nerveux. Visuellement toutefois, le jeu d’Electronic Arts a plutôt mal vieilli et plus rien ne justifie aujourd’hui un prix de vente aussi élevé…



12/20


Responsable des blogs Geeko et Belgium-iPhone. Retrouvez-moi sur twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>