La plateforme de streaming compte enrichir comme jamais son catalogue dans le courant de l’année.

netflix-originals-2018

Grâce aux 8 milliards de dollars injectés pour la création d’un catalogue de plus en plus exclusif, Netflix devrait compter cette année sur sa plateforme pas moins de 700 émissions télé, séries, documentaires et autres films qu’il a lui-même produit, coproduit, ou financé. C’est en tous cas ce qu’affirme son directeur financier, David Wells, qui assure que la stratégie de la compagnie est de continuer à ajouter du contenu original. Cela “fonctionne et stimule la croissance”, a-t-il déclaré lors d’une conférence au Morgan Stanley Technology, Media & Telecom à San Francisco.

Parmi les 700 titres, on retrouvera 80 productions originales hors États-Unis, à l’image de la série allemande Dark dont la seconde saison est en développement. “Il n’y a pas de religion chez Netflix”, a dit  Wells, “Les gens se moquent d’où viennent les histoires. Nous voulons juste avoir le meilleur contenu. Et on ne doit pas nécessairement le produire nous-mêmes.”

Outre ses célèbres séries originales (Stranger Things, House of Cards, Orange is the New Black, etc.), Netflix bouleverse de plus en plus le monde du septième art en proposant en exclusivité des titres qui auraient pu sortir dans les salles obscures. Les exemples récents de Mute de Duncan Jones (Source Code, Warcraft) et de Annihilation d’Alex Garland (Ex Machina) en attestent.

Netflix s’est d’ailleurs offerts de grands noms, autant dans le domaine du petit que du grand écran, en s’alliant avec David Fincher, Martin Scorsese, les frères Coen, Shonda Rhimes (Grey’s Anatomy), ou encore Ryan Murphy (créateur de Nip/Tuck, Glee et American Horror Story).

L’appétit de cet ogre du streaming semble sans fin et cela s’avère payant. Fin 2017, Netflix revendiquait 117,6 millions d’abonnés dans le monde. La plateforme a prévu d’augmenter son budget marketing en 2018, le faisant passer d’1,3 milliard à 2 milliards de dollars afin de supporter sa nouvelle offre de contenu. Qu’on se le dise, Netflix est fin prêt à supporter la concurrence représentée par Amazon, Disney et Apple.