Vingt-cinq après la sortie du jeu original, Square Enix tente de renouer avec les fans de Secret of Mana. Entièrement en 3D, le Secret of Mana de 2018 déçoit toutefois.

SoM_Key_Art_1503600804 (1)

Sorti pour la première fois en 1993 sur Super Nintendo, Secret of Mana avait connu un sacré succès à l’époque. Une petite révolution tant artistique qu’au niveau du gameplay, le tout mijoté d’aventure, de voyage et de magie.

Dupliquer l’histoire

maxresdefault (1)

Pour ce remake, les équipes de Square Enis ont préféré ne pas toucher au scénario de la version de 1993. Un pari risqué puisque rien n’a changé – en dehors de petites scènes lorsque les personnages vont dormir dans une auberge – ce qui devait raviver les souvenirs des premiers joueurs, mais sans leur donner de réelles nouvelles surprises. Pour les nouveaux, en revanche, l’histoire peut facilement se montrer simpliste.

En effet, il n’est question que de suivre les aventures de Randy, un jeune garçon qui a eu la mésaventure de retirer une épée sacrée de son rocher. Désormais, il doit accomplir la dure tâche de faire renaître le pouvoir magique de Mana afin d’éviter la destruction du monde qu’il connaît.

En retirant la lame de son rocher, notre héros a brisé le sort de protection de Mana et a permis aux monstres de se répandre sur les terres. C’est une exploration dangereuse qu’attend notre cher Randy, accompagné de ses fidèles amis Prim et Popoï.

Même avec un filtre de jeunesse, c’est mort

SecretofMana-3

Dans le cas de Secret of Mana, Square-Enix semble avoir pris au pied de la lettre le principe de remake. En effet, avec cette version, le travail de portage n’a pas du être trop difficile puisque… rien n’a changé. Au-delà de l’aspect visuel, le principe de jeu n’a pas été rajeuni d’un chouia. Une décision difficile à voir en 2018 tant la jouabilité du jeu a vieilli.

Enfin, bref. Basé sur l’exploration et les combats, Secret of Mana version 2018 peut blesser les souvenirs qu’un joueur aurait de sa première fois avec cet univers. Les affrontements sont mous et les attaques de nos personnages ne semblent pas vraiment toucher leurs cibles. Il est plus question de brasser de l’air que de se battre pour terrasser un ennemi.

On notera toutefois que Square-Enix a tenté de revoir un peu son modèle en ajoutant la possibilité de se déplacer dans n’importe quelle direction. Malheureusement, cette option n’apporte que plus de confusion lors des combats. Les animations se montrent aussi très saccadées dans les attaques, apportant une certaine latence lors des mouvements du personnage… Un comble pour un jeu qui se veut moderne.

Secret-Of-Mana-Remake-screens

L’autre ajout du titre : la possibilité de configurer deux raccourcis pour des attaques ou des objets, était en soi une bonne idée, même s’il aurait été plus intéressant d’en ajouter plus. Un bon point facilement effacé par le « pathfinding », le déplacement automatique des acolytes, chaotique. Ceux-ci se retrouvent souvent bloqués par un obstacle quelconque sans espoir qu’ils ne se décoincent seuls. D’ailleurs, il n’est plus possible de gérer leur comportement – défensif, offensif ou autre – puisque cette option a disparu. Ils se contentent de copier les actions des autres alliés humains.

Déception, quand tu nous tiens

Secret of Mana_20180213085252

Alors qu’à l’époque de sa sortie, Secret of Mana relevait d’une véritable révolution artistique, on peut dire que ce n’est plus trop le cas aujourd’hui. En effet, la version 3D se montre insipide – malgré des couleurs criardes – et a véritablement trahi la direction artistique du premier. Même critique pour ce qui est du panel des monstres et des animations mal arrangées.

Se plonger dans l’univers de Secret of Mana – en tout cas, pour les novices – aura le don de faire ressentir une certaine émotion ; nostalgie pour tout ces jeux auxquels on a joué quand nous étions plus jeunes. En revanche, pour ceux qui ont connu la première version, le ressenti pourrait ne pas être le même tant la direction empruntée pour ce remake est indigeste.

Au niveau de la musique, même constat, les joueurs auront certainement un souvenir des premiers jeux auxquels ils ont joué, mais ce sentiment se dissipera vite tant la redondance et la pauvreté des sonorités se font ressentir. Au final, les enchaînements d’accordéons et de flûtes auront le don de nous briser les oreilles plus qu’autre chose. C’est d’autant plus dommage que le premier morceau – une version orchestrale d’Angel’s Fear – était une belle réussite. Heureusement, il est possible de retrouver les musiques originales de Hiroki Kikuta, comme sur le premier volet.

Enfin, les doublages anglais sont malheureusement surjoués à un point qu’il est difficile de ne pas vouloir clouer le bec à nos héros. Heureusement qu’on peut couper le son et profiter des sous-titres en français.

Les + :

– La nostalgie de Secret of Mana
– La possibilité de jouer à 3 localement reste une option fun
– L’ajout de raccourci est une bonne idée

Les – :

– Une direction artistique abominable
– Les doublages anglais sont surjoués
– Le pathfinding des alliés
– Les combats sont sans intérêt
– La latence entre les coups
– Le jeu est trop facile

Conclusion

S’attaquer à un remake d’un titre qui avait conquis autant de monde à son époque était un pari risqué pour Square-Enix. Et malheureusement pour lui, l’éditeur ne semble pas avoir compris tout l’enjeu de ce remake, prenant de très gros risque en lui donnant une direction artistique déroutante. Laid, répétitif, sans grand intérêt ludique et mal pensé, Secret of Mana – cuvée 2018 – est un titre à éviter tant pour les fans de la série que pour les nouveaux venus. Tout ce qui faisait le charme du titre de 1993 a été massacré sur cette version 2018. Tout au plus lui reconnaîtra-t-on quelques petites nouveautés intéressantes. Mais rien qui justifie l’achat de ce volet à plein tarif.

7/20