5 choses que vous ignoriez au sujet d’Instagram

Par posté le 22 février 2018

L’application de partage de photos est devenue un classique des Stores d’applications. Ces cinq points vous permettront d’en savoir plus.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Un nom réfléchi

Le nom de l’application est en fait une association de deux termes anglais, Instant et Telegram. Instant se rapporte ici aux appareils photos instantanés comme les Polaroïd, appelés instant cameras en anglais. Etant donné que l’application permet de prendre une photo et de la partager en quelques secondes, l’affiliation est évidente. C’est également la raison pour laquelle le logo de l’application n’est autre qu’un appareil photo instantané !

Telegram évoque pour sa part l’idée de connecter les gens entre eux via les photos qu’ils se partagent, un peu comme les messages télégraphiques d’époque.

Inspiré par le whiskey

Bien avant d’être l’application de partage de photos ultra populaire que l’on connait, Instagram était une application basée sur la géolocalisation destinée à partager ses intérêts pour des lieux de sortie. L’application s’appelait alors Burbn, diminutif de bourbon, le whiskey américain. Son fondateur Kevin Systrom était tout simplement fan du breuvage et le nom collait au thème de l’application.

Une des fonctionnalités de Burbn était le partage de photos par les personnes qui se retrouvaient sur un même évènement grâce à l’application. Comme c’était ce qui fonctionnait le mieux, Systrom et son associé Mike Krieger ont rapidement décidé de se focaliser uniquement sur le partage d’images en laissant tomber le reste. Instagram était né !

Un gros succès dès son lancement

Si l’application compte actuellement plus de 800 millions d’utilisateurs actif dans le monde, son lancement est tout aussi impressionnant. Mise sur l’Apple Store le 6 octobre 2010, Instagram est devenue en quelques heures seulement la première application gratuite du Store pour le partage de photos avec 25.000 téléchargements. Une semaine après ses débuts, la barre des 100.000 utilisateurs était franchie.

Plusieurs observateurs s’accordent pour dire que le timing de lancement était idéal, quelques mois seulement après l’arrivé sur le marché de l’iPhone 4 doté d’un appareil photo impressionnant pour l’époque. Le fait que Systrom et Krieger se soient inspirés de Facebook pour le côté social et de Hipstamatic (une application photo très populaire en 2010) pour les filtres créatifs sur les photos est également un des facteurs de la réussite d’Instagram.

Twitter a failli devenir son propriétaire

Une réussite aussi fulgurante ne passe jamais inaperçue. Les très bon résultats d’Instagram ont fatalement attiré nombres d’investisseurs, mais il existe aussi de plus gros poissons qui se sont positionnés pour racheter l’application. C’est le cas de Twitter qui a fait une offre à Kevin Systrom, pour un montant estimé à plus de 500 millions de dollars.

Le principal intéressé aurait décliné, décrétant qu’il souhaitait que sa société demeure indépendante. Quelques mois plus tard, Instagram sera pourtant vendue à Facebook pour 747 millions, avec l’assurance de la part de Mark Zuckerberg que l’application de photo resterait indépendante du géant des réseaux sociaux.

Son créateur ne connaissait rien en programmation

Le plus fort dans la création de Burbn puis d’Instagram, c’est que Kevin Systrom ne s’y connaissait pas vraiment en programmation. Bien qu’étant passé par Google et Odeo (ancêtre de Twitter) Systrom n’était pas un spécialiste du code, chose qu’il a appris de lui-même en prenant sur son temps libre pendant qu’il travaillait à Nextstop dans le marketing.

Burbn était donc en quelque sorte son brouillon, une application qu’il a conçu en HTML5 et qu’il a d’abord fait tester à ses amis proches. Avec leurs retours, il a petit à petit fait parler de l’application autour de lui et c’est comme ça qu’il a réussi à capter l’attention d’investisseurs.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>