D’après Uber, il sera possible de monter à bord de ses taxis volants dès la prochaine décennie.

UberAir

Lors d’un rassemblement d’investisseurs à Tokyo, le CEO d’Uber Dara Khosrowshahi a déclaré que son entreprise pourrait commercialiser ses taxis volants autonomes dans les cinq à dix années à venir. Une vision digne de Blade Runner qui serait rendue possible grâce à une étroite collaboration avec la NASA. Uber prévoit ainsi de lancer le service UberAir en 2020 à Dubai, Dallas et Los Angeles.

L’idée du projet remonte à l’année 2016 et portait alors le nom de Uber Elevate. L’idée est de créer un moyen de transport de masse dont la consommation énergétique (il s’agit de véhicules 100% électriques) est optimisée. Bénéfiques pour l’environnement et proposés à prix compétitifs, ces drones taxis décolleront et atterriront verticalement tels des hélicoptères. La durée des trajets serait limitée, permettant en premier lieu une utilisation dans les centres-villes bondés.

L’intégration de tels véhicules dans l’espace aérien devra bien sûr passer par des autorisations et autres certifications en matière de sécurité. Un système de gestion du trafic automatisé de l’espace aérien permettant de surveiller des drones de toute taille à basse altitude est en cours de développement. Des pistes de décollage et d’atterrissage (Skyports) seront également à prévoir dans les villes qui proposeront le service. Quant aux véhicules, ils seront construits par Bell Helicopter, Uber se concentrant sur le système de navigation autonome.