Tinder intègrera prochainement une nouvelle fonctionnalité permettant uniquement aux femmes d’engager la conversation après un match, une mesure qui fait déjà grincer des dents.

tinder1

Lorsque deux personnes obtiennent un match sur Tinder, chacune des deux parties est libre d’envoyer le premier message et d’ainsi engager la conversation. Bientôt, uniquement les femmes pourront avoir ce privilège. En effet, la célèbre application de rencontres prévoit l’ajout d’une option, qui peut être activée ou désactivée, et qui permettra aux femmes de choisir d’engager la conversation ou non. Cela signifie donc que même en cas de match, un homme ne pourra pas aller discuter avec une femme tant qu’elle n’aura pas fait le premier pas.

“Souvent, les femmes n’aiment pas vraiment ressentir la pression de lancer la conversation, mais si elles veulent le faire, c’est génial”, explique Mandy Ginsberg, CEO de Match Group, auquel appartient Tinder. “Donner le choix aux gens plutôt que de dire aux gens d’engager la conversation, c’est la grande différence.”

Sauf que dans ce cas de figure, seule la gent féminine a le choix de lancer la conversation.

Certes, la nouvelle option introduite par Tinder vise probablement à protéger les femmes de l’insistance et de l’agressivité de certains hommes pressés de conclure, mais elle n’en reste pas moins discriminatoire.

Inspirée par Bumble, une application de dating qui se vante d’être “anti-misogyne”, la fonction introduite par Tinder cette semaine ne sera heureusement pas activée par défaut. Son activation devrait néanmoins avoir un impact négatif sur l’expérience utilisateur chez les personnes de sexe masculin…