La cérémonie d’ouverture des J.O. d’hiver a créé l’événement avec un superbe spectacle de drones.

Intel drones JO

La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang a donné lieu à une performance technologique de la part du fabricant de puces Intel. La marque a mis en place un spectacle lumineux à l’aide de 1218 drones volants côte à côte, un record absolu dans le domaine. Les drones étaient programmés pour créer des formes lumineuses et mouvantes telles qu’un snowboarder, un oiseau, les anneaux olympiques… La performance live n’a toutefois pas eu lieu avec 1218 drones à cause d’un problème technique de dernière minute, mais avec seulement 300. Le show retransmis à la télévision comportait bien les 1218 drones, mais il a été filmé en décembre dernier.

Pour mettre son spectacle lumineux en place, Intel a utilisé ses propres drones baptisés Shooting Star (étoile filante, en Français). Il ne s’agit pas de drones vendus dans le commerce comme les DJI ou Parrot et ils ne sont pas destinés à filmer quoi que ce soit, puisqu’ils ne sont pas équipés de caméras. Les drones reçoivent en revanche un ou plusieurs panneaux de LEDs multicolores. Ils sont faits exclusivement de plastique et de mousse pour être légers et leur grande particularité est qu’ils sont tous reliés à un même opérateur.

Il n’y avait donc pas 1218 pilotes de drones pour réaliser la performance mais un seul, devant un ordinateur. Toute la programmation des figures est faite en amont sur un logiciel, comme un chorégraphe mettrait en place son spectacle avec ses danseurs, et une fois que chaque drone a reçu son plan de vol (basé sur des données GPS), la séquence peut commencer. Un des détails techniques qu’Intel a dû prendre en compte dans le cas de Pyeongchang est la température très basse la nuit en cette saison (bien en-dessous de 0° C), ce qui réduit considérablement l’autonomie des batteries. Il a fallu également trouver un moment où le vent ne souffle pas trop, ce qui arrive pourtant souvent dans cette région du globe.

Avec ce vol, Intel bat son précédent record qui était déjà de 500 drones opérés en même temps en Allemagne courant 2016. Durant le Super Bowl 2017, ce sont également 300 drones qui avaient assuré le show pendant une performance de Lady Gaga. A l’avenir, les drones pourraient donc bien remplacer les feux d’artifices pour certains spectacles sons et lumières, par exemple quand les conditions ne permettent pas de mettre en place des performances pyrotechniques.