Introduits en janvier 2016 par une jeune startup française, les capteurs Peanut n’ont pas connu le succès escompté. La société à l’origine du projet vient d’ailleurs de confirmer qu’elle ne proposera plus aucun nouveau capteur pour venir compléter la gamme de produits.

sense

Présentés comme une petite révolution à l’occasion du CES 2016, les “Peanuts” de la startup française Sen.se n’ont finalement pas rencontré le succès escompté en magasin. Ses créateurs ont récemment confirmé que les derniers capteurs présentés lors de l’IFA 2017 et le CES 2018 ne verront finalement pas le jour.

Si l’abandon des Peanuts ne signifie pas que les capteurs existants cesseront prochainement de fonctionner, le projet ambitieux de Rafi Haladjian mord durement la poussière. L’homme, qui avait déjà créé le lapin Nabaztag et avait été à l’origine de la création de Mother, un autre hub connecté permettant de contrôler à distance une série de capteurs, semble reproduire à chaque fois les mêmes erreurs. S’entêtant à investir dans un concept qui ne décolle pas, Rafi Haladjian était pourtant précurseur sur le marché de la domotique.

Deux ans seulement après leur introduction, les “Peanuts” quittent donc le marché. Les consommateurs qui s’étaient laissés tenter par le projet seront par ailleurs en droit de se demander combien de temps encore leurs capteurs fonctionneront. Car comme le lapin Nabaztag, l’obsolescence – qu’elle soit programmée ou non – guète déjà les propriétaires de ce gadget, certes pas très cher, mais dont l’espérance de vie ne dépassera sans doute pas les trois ou quatre années…