On apprécie moins son repas lorsqu’on consulte son smartphone

Par posté le 1 février 2018

Une nouvelle étude psychologique a révélé les effets néfastes que peuvent avoir les smartphones sur les interactions humaines. Il ressort que ces appareils nous feraient moins apprécier la présence des autres.

Crédit photo: Antonio_Diaz / IStock.com

Crédit photo: Antonio_Diaz / IStock.com

Le professeur Kostadin Kushlev de l’Université de Virginie (États-Unis) ainsi que des chercheurs de l’Université de Colombie-Britannique (Canada) ont analysé les effets des smartphones sur les repas pris par 304 participants, âgés en moyenne de 30 ans.

L’équipe de chercheurs a mis en place deux situations d’étude, demandant à un groupe de participants de garder leur téléphone sur la table pendant le repas, alors que le deuxième groupe devait ranger le leur.

Les scientifiques ont expliqué aux membres du premier groupe qu’ils allaient avoir besoin de leur appareil parce qu’ils allaient recevoir une question à propos de leur repas en cours d’expérience. On a expliqué au second groupe qu’ils allaient répondre à un questionnaire sur papier, et qu’ils n’avaient donc pas besoin de leur smartphone.

Après les repas, on a donné aux deux groupes un plus long questionnaire pour savoir à quel point ils avaient apprécié leurs plats, les conversations, et aussi pour savoir s’ils avaient beaucoup consulté leur appareil.

Il ressort que les participants qui n’avaient pas leur téléphone à portée de main rapportaient avoir passé un meilleur moment que ceux qui avaient leurs appareils sur la table.

Les chercheurs en ont conclu que les smartphones détournaient l’attention des convives de leur repas et limitaient le plaisir du partage avec les personnes présentes. Le professeur Kushlev a précisé que “statistiquement parlant, l’effet était vraiment significatif”. Ce dernier reconnait que les smartphones peuvent avoir des effets positifs, en nous donnant une impression de proximité avec des personnes éloignées lorsqu’on partage des SMS par exemple, mais qu’ils présentent aussi l’inconvénient de déconnecter les utilisateurs des individus qui les entourent.

Le directeur de l’étude trouve qu’il est intéressant de se demander “Comment [les smartphones] changent nos comportements humains fondamentaux qui ont été au cœur de la société et du bien-être humain tout au long de l’histoire?’”. Le professeur Kushlev ajoute qu’en plus de l’interaction directe, le partage de la nourriture est une manière traditionnelle de se lier aux autres.

Il note par ailleurs que ces résultats sont particulièrement importants du fait que les jeunes d’aujourd’hui sont nés avec les smartphones et que leurs effets négatifs sont considérés comme la norme. “Je ne pense pas que nous devrions accepter que les téléphones soient aussi gênants”, a conclu le chercheur.

Les résultats de ces recherches sont consultables en ligne sur le Journal of Experimental Social Psychology.

AFP

Dépêches de l’Agence France Presse.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>