Amazon ouvre son supermarché du futur : comment ça fonctionne

Par posté le 22 janvier 2018

Le premier magasin Amazon Go, totalement dépourvu de caisse, a ouvert ses portes ce lundi matin. 

Amazon-go(1)

Le magasin témoin situé à Seattle aurait dû ouvrir ses portes au public fin 2017 mais quelques ajustements devaient encore être faits. Cette fois ça y est, le bâtiment située au rez-de-chaussée du nouveau siège d’Amazon a accueilli ses premiers clients. “Nous avons créé la technologie de shopping la plus avancée du monde pour que vous n’ayez jamais à faire la queue”, annonçait dimanche Amazon sur son site internet au même moment qu’il précisait l’ouverture au public. Alors, Comment ce nouveau type de supermarché fonctionne-t-il ?

C’est très simple, et il ne suffit que de l’application Amazon Go et d’une carte de paiement enregistrée sur un compte Amazon. On rentre dans le magasin en passant un portique où il faut scanner un QR code et l’on fait ensuite ses courses normalement. Les rayons, plus proches en réalité de ceux d’une supérette que d’un supermarché, sont achalandés de plats préparés, céréales, sandwichs, salades et boissons… ainsi que de quelques caméras et capteurs combinés à de l’intelligence artificielle. “Cela est rendu possible par le même type de technologies que celles utilisées dans les voitures autonomes”, ce qui permet au système de “voir” et d’apprendre, explique l’entreprise.

Les capteurs détectent ce que les clients prennent ou remettent dans les rayons, le système étant également conçu pour détecter quand une personne repose un article. Tout est ainsi automatiquement ajouté (ou retiré) en temps réel au sein d’un panier virtuel qui calcule au fur et à mesure le montant des achats. Une fois ses courses terminées, le client quitte simplement les lieux en repassant le portique et valide sa facture. “Peu après, nous facturerons votre compte Amazon”, précise le géant du commerce en ligne.

L’absence de caisses ne signifie pas pour autant la suppression totale des employés puisque certains sont là pour aider les clients en cas de souci technique, pour mettre les produits en rayon ou encore pour assurer la sécurité.

En cas de succès, on pourrait voir le dispositif Amazon Go au sein des librairies Amazon ainsi que dans les magasins Whole Foods Market qu’Amazon a racheté en 2017.

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone, je suis un cinéphile acharné ainsi qu’un authentique gamer, amateur de technologies. Trois noms incontournables qui ont forgé ma geekitude grâce à leur génie: John Carpenter, Shigeru Miyamoto et Steve Jobs.
Twitter : @SamuelTub

Articles similaires

3 Comments

  1. Lucy

    23 janvier 2018 at 9 h 22 min

    Voila, maintenant la deshumanisation est avancee ! !
    Quel future monde de c… que l’on va se payer ! Ces Americains de m… sont en train de nous bousiller notre vie avec leur capitalisme ! C’est grave…
    Donc, bientôt fini de faire ces courses sans être surveillé de fond en comble par leur pourris systeme informatique dit « intelligent » , payement obligatoire par carte de credit bien sûr, biometrie , analyse de nos habitudes de vie, consommation , pour encore mieux nous voler apres, analyse ADN obligatoire tant que l’on y est ! ?
    Tout robotisé, plus guère de choix dans les produits, de plus en plus uniquement du Trump/Mosento, élimination massive des Artisants qui oseraient encore faire de la toute petite concurrence !
    Evidemment avec le grand soutien de nos élus et consorts.. dont nous aurons bien soins de voter pour eux … Et puis la new generation adoore les objets connectés, reseaux sociaux, les systemes google, Amazone, etc… il faut comme f’habitude vite foncer dans le systeme dés qu’il sort , sans reflechir, faire vite comme tout le monde …sinon t’es un vioc !
    Voila la dictature du 4 eme Riech Americain , nous y voilà ! Et qui pour la combattre ?
    Certainement pas les jeunes loups qui bouffent du ;
    Apple, Google, jeux, connectifs, de pizza, l’auto censure, tanguy, du Mickey, etc…
    Et bien sûr, les Amazones et compagnies US , ne paieront pas de taxes dans nos pays , comme d’hab .
    Et qu’il y ait un journaliste courageux qui denonce cela ; hop en prison ! Comme celui qui a dénoncé les pannama pepers et que personne n’a defendu bec et ongles !
    A quand la génération qui va bousiller tout cela ?

  2. Gilles

    23 janvier 2018 at 10 h 03 min

    C’est sur qu’être anti-technologie et refuser tout en bloc ça va faire avancer les choses…
    Il faut peser le pour et le contre, en terme de technologie, si cela fonctionne, c’est juste génial.
    En terme humain, c’est encore moins que maintenant en effet… en terme d’emploi aussi…
    Il ne faut pas refuser l’innovation mais il faut aussi admettre qu’attendre 30′ à la caisse, c’est 30′ que je ne passe pas avec ma fille…

    • Dupond

      23 janvier 2018 at 10 h 14 min

      Reste à voir si ta fille a envie de passer 30′ avec toi, plutôt qu’avec ses amis.

Réponse

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>