Un smartphone Steve Jobs… sous Android

Par posté le 14 janvier 2018

C’est l’ambition de deux entrepreneurs italiens.

steve jobs

Troll ultime à la marque californienne, deux frères italiens ont baptisé leur marque du nom du fondateur d’Apple, dès qu’ils se sont aperçus que le nom en question n’était pas déposé. Vincenzo et Giacomo Barbato ont d’abord fondé une marque de vêtements en 2012, mais ils envisagent sérieusement de passer à l’électronique, sans toutefois révéler leurs plans.

Pour Apple, le pire de tout serait la sortie d’un smartphone tournant sous Android. On imagine sans mal la situation quelques peu gênante de voir la concurrence sortir un appareil frappé de la lettre J croquée et s’appelant Steve Jobs. Mais malgré la notoriété et l’influence d’Apple, elle n’a jamais pu imposer aux frères Barbato de laisser tomber le nom ou le logo. En dépit de l’inspiration manifeste, le bureau de l’Union européenne sur la propriété intellectuelle a jugé que la lettre J ne faisait pas partie des comestibles, à l’inverse de la pomme. Par conséquent, elle estime que Steve Jobs (la marque) n’a pas délibérément copié le logo d’Apple.

Une situation assez cocasse en prenant un peu de recul, puisque si Steve Jobs parvient à troller Apple jusqu’au bout, premièrement la marque italienne pourrait créer un buzz monumental, et deuxièmement cela aiderait à faire redescendre un peu l’obsession fanatique qui entoure Apple. Une marque reste une marque et si la qualité des produits est importante, c’est surtout l’image qu’elle renvoie qui fait d’elle ce qu’elle est. Apple aurait pu choisir d’en rire, de faire un tweet parodique, de faire une collaboration sur un accessoire. A la place, elle a simplement essayé de faire taire Steve Jobs.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>