Lancée il y a maintenant un peu plus d’un an, la startup Motiontribe vit déjà un tournant dans sa courte histoire. Elle vient de réaliser une levée de fonds de plus de 580.000 euros, afin de financer son expansion.

MT_LogobHD
Les connaisseurs du milieu le savent, le prix du matériel utilisé dans le monde du cinéma et de la production audiovisuelle peut rapidement s’envoler. Pour éviter aux professionnels de devoir allonger des sommes colossales à chaque tournage, deux jeunes Bruxellois ont récemment mis en place une plateforme qui pourrait bien révolutionner le secteur. Leur idée est pourtant toute simple : Mettre en relation des propriétaires privés, bien équipés et des créateurs, en manque de matériel. « Notre offre est réservée uniquement aux professionnels car nous avons remarqué qu’il s’agissait du marché le plus intéressant pour ce type de service.”

Aujourd’hui, les amateurs se contentent de peu, voire même uniquement de leur téléphone. “L’intérêt aussi est que la plateforme permet de rencontrer des personnes du milieu et ainsi favoriser le networking”, explique Haroun Souirji, l’un des deux cofondateurs du site.

Le prix pour la location est fixé librement par le loueur. Le site a néanmoins mis en place un calculateur afin d’aider les propriétaires à trouver le tarif idéal. Aujourd’hui, MotionTribe compte un millier d’annonces, allant des objectifs en passant par les caméras et même, les drones permettant la captation d’images. « Mais dans ce cas, l’offre est systématiquement proposée avec un pilote, afin d’éviter tout problème législatif », explique encore le cofondateur. Après quelques mois, le site a rapidement convaincu les professionnels. Près de 500 locations ont déjà été réalisées. Lancée sur fonds propres et avec le soutien de l’accélérateur Nest’Up, la startup a réalisé, au mois de décembre dernier, sa première levée de fonds. Les deux cofondateurs sont ainsi parvenus à récolter un peu plus de 580.000 euros, auprès de Be Angeles et des partenaires reconnus du secteur, dont Wallimage. « La somme récoltée va nous permettre de nous attaquer à d’autres marchés.

motiontribe

Nous allons prochainement lancer une version pour le Royaume-Unis et les Pays-Bas. Suivant l’évolution, on pourra également proposer une version supplémentaire dans un autre pays », explique encore Haroun Souirji. Avec ces nouveaux moyens, les deux jeunes entrepreneurs espèrent accroître largement le nombre d’utilisateurs. « L’objectif pour 2018 est d’atteindre les 2.500 membres, ce qui est très réaliste » conclut le jeune entrepreneur.