CES 2018 jour 5 : les 5 annonces majeures

Par posté le 12 janvier 2018

Voitures autonomes, smartphones et objets connectés ont la cote à Las Vegas.

La voiture sans pédale ni volant de General Motors

gm

General Motors a révélé au salon de Las Vegas une voiture électrique entièrement autonome dépourvue de volant directionnel et de pédale.

Elle n’a pas besoin de conducteur, ni de volant, ni de pédale. Seuls des écrans et quelques boutons sont présents au sein de son cockpit. Cette quatrième génération des Chevy Bolt est prévue pour 2019 et est actuellement testée sur les routes de San Francisco et de Phoenix. Le modèle sera produit en masse à Orion (Michigan), et sera destiné à servir de taxi.

La question de la sécurité se pose tout naturellement ici, les règles de régulation des voitures autonomes exigeant toujours actuellement qu’un conducteur puisse à tout moment reprendre le contrôle du véhicule. Ce qui n’est ici pas le cas. On remarque aussi que, vu l’absence de volant, le siège placé côté “conducteur” fait face à un classique airbag passager.

D’ici 2019, General Motors devra prouver et convaincre les diverses autorités de la fiabilité de son système autonome, ce que la compagnie, qui possède déjà de nombreux rapports rassurants sous les bras, semble déterminée à faire.

Moviphone, le smartphone des cinéphiles

Moviphone

Une salle de cinéma dans la poche, c’est ce que propose ce Moviphone qui peut projeter une image HD (720p) avec une intensité de 50 lumens. Il propose ainsi une diagonale jusqu’à 2 mètres et son autonomie en mode projecteur varie entre 4 et 6 heures en fonction de la luminosité.

Le dispositif possède pour le reste des spécificités dignes d’un smartphone milieu de gamme avec un écran de 5,5 pouces Full HD, un processeur octa-core MediaTek 6750, 128 Go de mémoire interne et une batterie de 4000 mAh. L’appareil photo est quant à lui de 16 Mpx à l’arrière et de 8 Mpx à l’avant.

En attendant un futur modèle équipé d’un processeur Snapdragon capable de diffuser de la Full HD 1080p à hauteur de 100 lumens, Movi commercialisera ce premier Moviphone aux Etats-Unis au prix de 600 dollars.

Une cave à vin intelligente

caveeasy

La cave Caveasy One repose sur un système finalement logique : associer chaque bouteille à un emplacement.

L’équipement s’utilise en association avec une application smartphone, avec l’appui d’étagères toutes connectées entre elles.

Car il s’agit de prendre en photo chaque flacon pour lui attribuer une place dans la cave. L’amateur de vin précise tous les détails de la bouteille, depuis l’appellation jusqu’au millésime. Le jour J, quand il souhaite extraire celle-ci, un voyant lumineux indique la position exacte. La bouteille est alors décomptée immédiatement du stock.

Le système va plus loin en proposant des accords mets et vins pour sélectionner le nectar le plus adéquat de la cave. Et surtout, puisque l’oenophile a renseigné tous les détails de chaque vin, Caveasy est capable de prévenir quand une bouteille arrive à son apogée, et qu’il est impératif de ne plus tarder à la déguster. Un capteur de température et d’humidité – deux paramètres indispensables à surveiller pour préserver le nectar, sont intégrés pour assurer les conditions de conservation.

L’innovation a été lancée par le biais d’une campagne de crowdfunding, qui a remporté un vif succès sur Indiegogo. Les pré-ventes ont été ouvertes en octobre 2017 et pour une livraison prévue en juin 2018. La cave Caveasy One coûte 199 euros pour deux plateaux. On peut en commander jusqu’à vingt, pour 849 euros. Les retardataires peuvent encore espérer profiter des tarifs préférentiels de la campagne de crowdfunding.

L’offensive de Samsung dans le secteur automobile

Samsung cockpit

Samsung compte bien aussi apporter son grain de sel dans le milieu des véhicules autonomes. Possesseur du groupe Harman depuis 2016, le géant coréen de l’électronique a présenté une plateforme hardware et software destinée à accueillir les véhicules autonomes de niveau 3 à 5. Cette plateforme d’aide à la conduite automobile contient tout ce qu’il faut: avertisseur de collision et de sortie de voie, régulateur de vitesse adaptatif, système de détection des piétons,… et, surtout, elle se veut ouverte et modulaire, autorisant l’apport d’autres acteurs de l’écosystème automobile.

D’autre part, Samsung a présenté un tableau de bord digital pourvu de larges écrans permettant au conducteur un affichage et une configuration personnelle au sein du véhicule, même si celui-ci ne lui appartient pas, par le biais d’un profil sauvegardé sur le cloud. L’assistant vocal Bixby y est bien sûr également présent pour contrôler à la voix la température dans le véhicule ou encore le lancement de musique, et il est aussi possible d’interagir depuis le tableau de bord avec les appareils connectés de la maison (thermostat, réfrigérateur, etc.). Le tout devrait être lancé cette année.

Waze dans votre voiture

waze

Déjà présent dans Android Auto, Waze fera également une incursion dans les véhicules Ford, qui emploient le système propriétaire SYNC 3, conçu en collaboration avec Microsoft.

Le système de navigation par guidage vocal sera préinstallé sur tous les véhicules équipés de SYNC 3.

Pour fonctionner, Waze devra toutefois être connecté au smartphone de l’utilisateur par Bluetooth, et à priori, le système ne fonctionnera qu’avec un smartphone iOS – ce qui est tout de même un comble pour un service qui appartient à… Google!

Pour Ford en tout cas, cela ne fait aucun doute : le consommateur est demandeur de ce type de fonctionnalité et la popularité de Waze exigeait de Ford un positionnement fort. Le rapprochement du constructeur automobile avec Waze devrait logiquement accélérer l’intégration de Waze sur le marché, et permettre au service de devenir un incontournable, y compris en dehors de l’univers des smartphones.

Responsable des blogs Geeko et Belgium-iPhone. Retrouvez-moi sur twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>