Aperçu des principales nouveautés de la semaine du 8 janvier 2018.

Never Stop Sneakin’

Never Stop sneakin

Disponible le 8 janvier sur Switch.

Ce jeu d’action et infiltration en vue du dessus est édité et développé par le créateur du magnifique Dust : An Elysian Tail. Le jeu est hommage à Metal Gear Solid, affichant des graphismes volontairement rétro digne de la PSOne. Il met en scène sur un ton parodique un quatuor d’agents secrets que le joueur contrôle afin de lutter contre Amadeus Guildenstern, un homme un peu cinglé qui a voyagé dans le temps afin de kidnapper tous les présidents américains. Infiltration des différentes bases ennemies en évitant les patrouilles, attaques rapides, possibilité de piratage des postes ennemis sont vos armes pour obtenir des informations et construire votre propre Q.G.

Super Meat Boy

Super Meat Boy

Disponible le 11 janvier sur Switch.

Sorti en 2010 sur PC (puis ensuite porté sur les diverses consoles de salon), Super Meat Boy débarque en ce début d’année sur Switch. Il est toujours question de contrôler le petit bout de viande dans des niveaux retors où il faut éviter divers pièges qui le réduiront à l’état de steak. Ce die and retry exigeant est ici augmenté d’un mode course inédit qui permet à deux joueurs de s’affronter en écran splitté en traversant les niveaux de leur choix, des niveaux aléatoires ou encore l’entièreté du jeu dans une course effrénée.

Furi

Furi

Disponible le 11 janvier sur Switch.

Déjà sorti sur PC, PS4 et Xbox One, ce beat’em all lorgnant également vers le shoot’em up arrive sur Nintendo Switch avec son gameplay dynamique et son esthétique néon psychédélique. Le joueur y incarne un samouraï capturé par un gardien qui, pour devoir s’échapper, va devoir le tuer. Le jeu enchaîne des combats de boss au rythme d’une musique pour le moins séduisante et bénéficie du talent du designer d’Afro Samurai à la création des personnages.