Ce qu’il ne fallait pas rater en ce lundi.

Acer et le notebook le plus fin du monde

swift7

Epais de seulement 8,98mm, le nouveau Swift 7 d’Acer est officiellement devenu le notebook le plus fin du monde ce lundi.

Elégant et racé, l’ordinateur portable d’Acer se caractérise également par des performances impressionnantes avec son processeur i7 de dernière génération, ses 8 Go de RAM, ses 256 Go de SSD et son autonomie de 10 heures. Malgré son écran de 14″, l’ordinateur imaginé par Acer conserve une taille de guêpe. Il introduit également des fonctionnalités innovantes, avec une connexion 4G permanente pour ceux qui l’équiperont d’une carte SIM et un lecteur d’empreinte digitale intégra au clavier.

Le Swift 7 sera disponible en Belgique dès le mois d’avril, à un prix qui devrait logiquement dépasser les 1000€.

La voiture du futur selon la start-up chinoise Byton

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Le concept-car à propulsion électrique, dévoilé par Byton en amont du Salon de l’électronique grand public (CES) qui s’ouvre mardi à Las Vegas (ouest des Etats-Unis), est présenté comme un ordinateur sur roues équipé d’un salon numérique doté d’un écran panoramique consacré aussi bien à la navigation qu’au divertissement des passagers et même à leur santé.

Byton, dirigé par d’anciens dirigeants de Tesla, BMW, Apple et Google et soutenu à plus de 200 millions de dollars (plus de 160 millions d’euros) par un fonds d’investisseurs, dont le géant technologique chinois Tencent, prévoit de lancer son modèle d’ici 2019 en Chine et d’ici 2020 aux États-Unis et en Europe à un tarif d’environ 45.000 $ (37.000 €).

La Byton utilisera la reconnaissance faciale pour se déverrouiller et s’adapter au conducteur et inclura une connexion 5G et de multiples fonctions d’intelligence artificielle.

Elle aura une autonomie électrique de plus de 500 kilomètres et sera en mesure de recharger sa batterie en 15 à 30 minutes.
La Byton sera proposée avec une autonomie de “niveau 3″, permettant certaines fonctions sans pilote et pouvant être de “niveau 4″ pour une fonction quasi-autonome à partir de 2020.

LG présente le premier écran enroulable

LG écran enroulable

Le fabricant sud-coréen présente à Las Vegas le prototype d’un écran fonctionnel entièrement flexible qui peut s’enrouler sur lui-même. A la manière d’un écran en toile destiné aux projecteurs, cette dalle OLED de 65 pouces peut s’enrouler autour d’un rouleau placé à la base du mécanisme. L’écran disparaît ainsi entièrement, facilitant son utilisation, son transport, mais aussi son stockage.

Destiné dans un premier temps aux professionnels, le LG Display Stretch est une belle prouesse technique qui est l’aboutissement d’années de recherche durant lesquelles LG a investi pas moins de 8 milliards de dollars. Aucun prix ni d’autre spécificité technique n’ont actuellement été communiqués, la sortie de cet écran n’étant pas prévue avant 2020.

Le meilleur baladeur audio haute résolution d’Astell & Kern

astell

Ce remarquable baladeur audio Hi-Res dispose d’un double DAC AK4497EQ (modules d’optimisation de la sortie audio).
De cette manière il peut lire des fichiers jusqu’en 384 kHz/32 bits, avec une restitution du son optimisée.

Son châssis est en cuivre, son écran dispose d’une confortable diagonale de 5 pouces et sa capacité de stockage de 256 Go peut être étendue à l’aide d’une carte microSD. Une molette placée sur le côté permet quant à elle de facilement contrôler le volume.

L’excellence a un prix : 3.990 euros.

Le minibus hyperconnecté de Volkswagen

Volkswagen Showcar I.D. BUZZ

On connaît plus NVIDIA pour ses cartes graphiques que pour ses applications dans le secteur automobile. Pourtant, c’est bien avec le caméléon que Volkswagen s’est associé afin de doter son concept I.D. BUZZ d’un processeur performant capable de gérer une intelligence artificielle. De quoi faire passer le Combi, modèle totalement emblématique de la marque (demandez aux hippies), de vintage à visionnaire en un clin d’œil.

Pour l’heure, il n’est pas question de conduite totalement autonome mais plutôt de fonctionnalités comme la reconnaissance faciale du conducteur pour faciliter l’ouverture des portes, la reconnaissance de mouvement pour contrôler le système d’infodivertissement, mais aussi l’analyse poussée de la circulation pour prévenir tout comportement à risque et éviter ainsi les accidents. La sécurité active et passive reste une priorité pour tous les grands constructeurs automobile et VW ne fait pas exception à la règle.

Concrètement, le processeur NVIDIA devra gérer un énorme flot de données en continu. Il se base sur la technologie DRIVE IX de la marque, véritable co-pilote virtuel capable d’assister le conducteur dans ses déplacements. On parle ici de détection du regard, de reconnaissance vocale et faciale et même de lecture sur les lèvres. En bref, tout ce qui pourrait permettre de prédire les intentions du conducteur.

L’I.D. BUZZ, ce n’est pas pour tout de suite. On ne verra débarquer le minibus électrique qu’en 2022.