La fin de l’année est toujours propice aux best of et autres classements récapitulatifs. C’est ce qu’a fait Nintendo avec ce Mario Party : The Top 100 sorti juste avant Noël, qui compile joyeusement les 100 meilleurs mini-jeux issus des différents opus sortis sur console de salon depuis le tout premier Mario Party conçu pour la Nintendo 64.

Mario-Party The Top 100

C’est en 1998 (sortie japonaise) que débute l’aventure Mario Party. La série compte désormais quinze épisodes sortis tour à tour sur Nintendo 64, GameCube, Game Boy Advance, Nintendo DS, Wii, 3DS et Wii U. En perte de vitesse depuis les opus Wii et en particulier depuis Mario Party 9, la série fête officiellement cette année ses 20 ans d’existence et a voulu pour l’occasion nous rappeler ses meilleurs moments. Comprenez par là une sélection de ses 100 meilleurs mini-jeux, ni plus ni moins, piochés dans tous les épisodes sortis à ce jour sur les consoles de salon de Nintendo.

Une sélection à la fois nostalgique et de qualité

Même si l’on aurait pu se passer d’une poignée de jeux uniquement basés sur le hasard et exploitant maladroitement la gyroscopie, la sélection est dans l’ensemble variée et de qualité. On retrouve avec plaisir certaines épreuves marquantes mettant à profit réflexion et adresse dans des affrontements où chacun doit se battre pour terminer en tête, collaborer à deux contre deux ou à un contre trois. S’ajoutent à ces épreuves classiques bien connues des connaisseurs, quelques duels et une petite série de jeux spéciaux type Tetris ou encore le sympathique Beach-volley délire de l’excellent Mario Party 4. Chacun pourra retrouver avec nostalgie ses épreuves favorites et même les compiler dans des packs personnalisés. Sympa.

Tous les mini-jeux ont été remodelés pour l’occasion, via une légère amélioration graphique et parfois même un gameplay légèrement repensé. Hélas, cette révision de la maniabilité sur certains jeux n’est pas des plus réussie, surtout lorsqu’il s’agit d’appliquer la gyroscopie à une poignée de titres issus originellement de la Wii. Heureusement, ces derniers sont au final peu nombreux. A contrario, il est un peu dommage que l’écran tactile et le stylet de la 3DS, parfait pour les mini-jeux, n’aient pas davantage été mis à contribution.

Mario-Party The Top 100 (2)

Un solo aussi sympa que riquiqui

La qualité et le nombre de mini-jeux répondent donc à l’appel. Mais que propose Mario Party : The Top 100 pour pouvoir en profiter ? Un premier mode permet de trier (par genre, type d’affrontement et logiciel d’origine) et de s’entraîner individuellement à l’ensemble des 100 mini-jeux. Un mode très vite ennuyant pour le joueur solitaire qui se rabattra tout naturellement sur le mode solo principal : les « Îles aux mini-jeux ». Ce mode permet de débloquer l’entièreté des mini-jeux (la moitié étant disponible dès le début) à travers quatre mondes, où le joueur enchaîne les épreuves en parcourant des chemins linéaires jusqu’à des « boss » qui nous attendent à chaque fin de monde pour des affrontements en duel. S’il est très agréable à parcourir, ce mode se termine incroyablement vite (environ 2h pour le finir à 100%) et s’avère bien trop facile pour les joueurs expérimentés. L’ajout d’un mode difficile qui se débloque à la fin du premier run n’y changera rien : l’intérêt d’y retourner une fois tous les mini-jeux débloqués étant quasi nul. Il est vrai que les Mario Party n’ont jamais véritablement brillés par leur mode solo, mais on aurait tout de même souhaité davantage de contenu attractif pour satisfaire véritablement le joueur solitaire.

Mario-Party The Top 100 (4)

Des parties en multi ? Oui, mais sur un seul plateau !

L’essence d’un Mario Party est de rassembler toute la famille et les amis autour d’un jeu de l’oie ancré dans l’univers de Super Mario. Le mode multijoueur est donc son épine dorsale, et la variété des jeux, de plateaux aux couleurs de l’univers du plombier et la présence de ses personnages les plus illustres que l’on peut choisir en guise de pions en sont ses extensions primordiales.

Si du côté des mini-jeux on est très bien servi, on déchante vite face à l’unique plateau proposé comme terrain de jeu pour se mesurer à d’autres joueurs. Petit, peu animé et très linéaire, celui-ci s’avère en outre assez inintéressant. Le but est toujours de récolter un maximum de pièces pour pouvoir s’acheter les étoiles situées sur le plateau, mais chaque tour ne se termine pas systématiquement par un mini-jeu. Il faut pour cela attraper des ballons qui déclenchent les jeux. Ces derniers sont ensuite tirés au sort à partir d’une présélection effectuée par chaque joueur avant d’entamer la partie.

Mario-Party The Top 100 (1)

Notons également que les joueurs se déplacent en même temps sur les cases après le lancer de dé, et non chacun à son tour. Un des grands principes du jeu de l’oie qui veut que chacun progresse selon un ordre défini se voit ainsi annihilé, tout comme l’aspect tactique intrinsèquement lié. Certains apprécieront, d’autres moins.

Dans l’ensemble, le plateau et ses mécaniques inhérentes sont donc une grosse déception, permettant trop peu de rebondissements et délaissant toute approche tactique. L’essence même de Mario Party est donc ici sacrément écornée pour ne laisser qu’une désagréable sensation de fadeur en lieu et place de l’excitation habituelle.

Vu son manque de contenu proposé au tarif plein (environ 35€), on se consolera en sachant que le titre est jouable en « local » (chaque joueur possédant dans ce cas de figure le jeu) mais aussi et surtout en mode « téléchargement », qui permet de profiter de l’ensemble des mini-jeux à plusieurs avec une seule cartouche.

Pour quelques modes de jeu rachitiques en plus

Outre le fait de pouvoir faire chaque mini-jeu indépendamment, un mode « Bataille » en trois ou cinq manches ainsi qu’un mode « Décathlon » axé sur les records sont également disponibles en multi. Rien de bien marquant. On ajoutera pour terminer que seulement huit personnages sont jouables (parmi lesquels ne figurent même pas Donkey Kong !) au cœur de ce best of définitivement bien trop radin qui aurait mérité un tout autre traitement afin de rendre comme il se doit hommage à ce qui est pourtant à l’origine l’un des meilleurs party game du monde du jeu vidéo.

Les + :

– Une excellente sélection de mini-jeux
– L’île aux mini-jeux
– Tout le contenu en multi avec une seule cartouche

Les – :

– Un seul plateau, qui plus est peu excitant
– Une durée de vie en solo très courte
– Seulement huit personnages jouables
– La gyroscopie peu maniable
– Du réchauffé vendu au tarif plein

Conclusion

Malgré sa sélection de mini-jeux de qualité, l’hommage à ce qui est pourtant l’un des meilleurs party game vidéoludique est de courte durée avec ce best of définitivement bien trop radin. Un solo qui se termine en une paire d’heures, un multi gâché par la présence d’un plateau unique et inintéressant, seulement huit personnages jouables,… Mario Party : The Top 100 ressemble à un produit opportuniste et bâclé. Nos espoirs de revoir un Mario Party digne de ce nom reposent donc désormais sur un éventuel Mario Party 11 sur Switch, la dernière console de Nintendo étant parfaitement taillée pour accueillir un nouveau party game de choix dans l’univers de Mario.

11/20