Le smartphone progresse un peu sur les performances.

Nokia_6_2-software-optimised

Pour 2018, HMD (qui a relancé la marque Nokia) a décidé de donner un second souffle au Nokia 6. Le smartphone milieu de gamme tournant sous Android reçoit ainsi un peu plus de RAM (4 Go) et son processeur passe d’un Snapdragon 430 à un 630, une évolution qui devrait se ressentir avec les applications gourmandes comme les jeux. Le lecteur d’empreinte digital migre quant à lui de l’avant à l’arrière, au milieu de l’appareil.

Pour le reste, c’est blanc bonnet et bonnet blanc… L’écran de 5,5 pouces Full HD demeure, l’appareil photo de 16 Mp aussi (8 à l’avant). Si l’on peut défendre le fait d’avoir gardé des bordures horizontales assez imposantes par un choix visuel, les premières informations indiquent que le Nokia 6 se passe de port USB-C et conserve son vieillissant micro USB. Dommage et peu pratique pour l’avenir, où cette norme est vouée à disparaître.

Le Nokia 6 2018 est d’ores-et-déjà disponible à la précommande en Chine avec 32 ou 64 go de stockage et Android 8.0 Oreo. En Belgique, le 6 1er du nom n’est disponible qu’en 32 Go sur le site officiel de Nokia, pour 250 €. Il faudra donc attendre un lancement officiel en Europe pour connaitre le prix du Nokia 6 2018, ainsi que la ou les versions disponible(s). Il aura en tout cas fort à faire dans un segment déjà saturé par des marques comme Huawei, Honor et Motorola, sans compter l’écrasant Samsung.