Test – Playerunknown’s Battlegrounds : le jeu phénomène de 2017

Par posté le 2 janvier 2018

Sorti initialement sur PC, Playerunknown’s Battlegrounds est désormais également disponible sur Xbox One. Unique en son genre, ce FPS multijoueur doit son succès au gigantisme de ses cartes et à la complexité de ses parties, qui mettent en relation plusieurs dizaines de joueurs.

playerunknowns

Véritable phénomène, Playerunknown’s Battlegrounds fait partie des jeux les plus populaires sur Steam. Rien de surprenant à ce que son portage soit dès lors attendu avec impatience sur Xbox One. Exclusivité temporaire pour la console de Microsoft, le jeu devrait rallier à sa cause de nombreux joueurs, amateurs de sensations fortes.

Car, n’ayons pas peur de le dire, Playerunknown’s Battlegrounds est un FPS unique en son genre, qui tire son inspiration tant du blockbuster Battle Royale, dont il reprend le concept, que de la série “Arma” de Bohemia Interactive.

On ne sera d’ailleurs pas surpris d’apprendre que le jeu a été créé par celui qui avait créé le mod “Battle Royale” d’Arma 2 et d’Arma 3, recruté par un studio asiatique, qui l’a placé à la tête d’un projet de jeu stand-alone reprenant intégralement le concept du mod qu’il avait imaginé.

playerun

Ici, pas de mode solo, ni de modes multijoueurs en pagaille d’ailleurs, puisque l’intégralité du titre repose sur des affrontements de grande échelle sur une carte gigantesque. Comme dans le film Battle Royale, le joueur est catapulté sur une île avec pour seul objectif de survivre jusqu’au bout de la partie. Problème : il n’est pas seul visiteur sur cette île, puisque des dizaines d’autres joueurs sont également plongés dans cet enfer, avec la même mission que lui… et il n’y a malheureusement qu’une seule place de survivant à la clé!

Vous l’aurez compris, Playerunknown’s Battlegrounds est un jeu de guerre brutal, qui pousse le joueur à massacrer ses adversaires en usant de méthodes peu orthodoxes pour les éliminer. Tous les éléments d’un excellent shooter sont là : de contrôles précis à un arsenal varié en passant par de nombreux véhicules à piloter et une carte qui regorge de lieux pour prendre en embuscade ses adversaires.

player

Les premiers instants dans Playerunknown’s Battlegrounds sont critiques puisque le joueur doit sauter d’un avion avec ses futurs adversaires, et choisir à quel endroit il atterrira. Sa position pourra lui donner un avantage stratégique indéniable, ou au contraire le mener à une mort rapide, sans aucune option de replay. Car c’est bien là ce qui fait tout le charme de ce jeu : Playerunknown’s Battlegrounds ne laisse aucune chance aux débutants. Exigeant, le jeu force le joueur à rester mobile et à mettre en place une véritable tactique. L’observation est ici indispensable avant chaque phase de jeu, que ce soit pour rallier une planque, récupérer du matériel ou attaquer un ennemi.

Là où les choses se compliquent, c’est justement dans le fait que le joueur doit réaliser des “micro-missions” au cours de la partie, en se rendant dans une zone de jeu précise, indiqué sur la carte par un cercle. S’il ne se dirige pas rapidement vers la zone en question, le joueur sera tout bonnement éliminé… Une dimension qui ajoute beaucoup de nervosité aux parties…

player2

D’un réalisme terrifiant – deux ou trois balles suffisent à faire tomber une âme -, Playerunknown’s Battlegrounds est un jeu sans aucune concession qui réjouira tant les mordus de la gâchette que les joueurs occasionnels, qui y découvriront une richesse surprenant. Addictif, le jeu offre une expérience d’un nouveau genre.

Visuellement pourtant, Playerunknown’s Battlegrounds n’est pas vraiment ce qu’on pourrait appeler une claque graphique. Le jeu compense ses modélisations de piètre facture par la grandeur de ses cartes et la précision de son gameplay.

Sur console, il est bien sûr plus difficile de naviguer à travers les menus que sur PC, mais les contrôles à la manette restent efficaces et la Xbox One devant logiquement supporter le combo clavier / souris d’ici quelques mois, les plus exigeants devraient être en mesure de goûter à une prise en main plus classique.

player3

Si le jeu reste limité au niveau de son contenu, il y a néanmoins largement de quoi tenir plusieurs dizaines d’heures vu l’immensité de la carte et le plaisir de jeu qui en découle. On notera par ailleurs que le jeu est proposé à un prix doux – sous la barre des 30€. Un solide argument de vente pour quiconque souhaiterait s’y essayer…

Les + :

- Un concept accrocheur
- Une carte gigantesque
- Un gameplay précis
- Fun à jouer
- Un prix doux

Les – :

- Visuellement pas très joli
- On aurait aimé des modes de jeu plus variés

Conclusion

Terriblement addictif, Playerunknown’s Battlegrounds est un jeu de guerre multijoueur d’une richesse étonnante qui doit son succès à son concept accrocheur, calqué sur celui de Battle Royale, et sa prise en main, calquée sur celle de l’excellent Arma. Malgré ses graphismes pas jolis jolis, le jeu de Bluehole est incontestablement un véritable régal pour quiconque aime participer à des massacres en ligne. Le tout nous est servi en outre à un prix doux…



16/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a six ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. Alexis B

    4 janvier 2018 at 15 h 19 min

    Le jeu possède deux cartes très différentes, et non pas une seule.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>