Introduits en mai dernier, les MateBook ne verront jamais le jour en Belgique.

matebook

Le groupe chinois nous a confirmé qu’il n’envisageait pas de commercialiser en Belgique ses trois modèles de MateBook.

Trop petit pour être rentable, le marché belge pose surtout problème en terme de production puisque les claviers sont différents des claviers français, britanniques et allemands. Et vu l’énorme concurrence d’HP, Lenovo et Acer en Belgique, Huawei a préféré ne pas s’engager sur ce terrain.

S’il n’est pas impossible que le groupe chinois modifie sa stratégie d’ici quelques mois, il semble peu probable que Huawei s’empare consente à d’importants efforts sur un marché qui ne rapporte que très peu d’argent. Historiquement, le groupe reste très attaché au mobile et une diversification de ses activités pourrait lui coûter très cher sans forcément lui rapporter beaucoup d’argent. Rappelons ainsi le cas de Samsung, qui a quitté le marché des PC en Europe pour se concentrer exclusivement sur le marché nord-américain, qui lui était plus favorable.