Universal Music Group a conclu un accord de licence avec Facebook sur plusieurs années, permettant le partage des revenus et la possibilité aux utilisateurs de pouvoir publier sur le réseau social des vidéos musicales, sans risquer que celles ne soient supprimées pour des raisons de droits d’auteur.

UMG

UMG devient la première grande compagnie de musique à accorder des licences pour ses catalogues de musique enregistrée et d’édition de vidéos sur Facebook, Instagram et Oculus ” déclare Universal dans un communiqué. Dans celui-ci, on peut également lire que “Ce partenariat est un premier pas important pour démontrer que l’innovation et la juste rétribution des créateurs de musique peuvent aller de pair“.

Grâce à ce partenariat, les utilisateurs vont pouvoir partager avec leurs amis des vidéos contenant des titres du catalogue de la major de l’industrie de la musique et les partager sans crainte d’un retrait pour violation de droits d’auteur. L’application de messagerie Messenger sera également concernée par ce partenariat et de nouvelles fonctionnalités devraient être proposées à l’avenir.

Un nouvel accord également signé avec YouTube

Face au développement du Web et des réseaux sociaux, la question des droits d’auteur et le partage des revenus préoccupent depuis longtemps l’industrie de la musique, qui reprochait aux géants d’Internet de ne reverser qu’un faible pourcentage des revenus générés par les vidéos musicales. Dans l’optique de trouver un terrain d’entente, Universal Music venait de signer en début de semaine, tout comme Warner et Sony avant lui, un nouvel accord avec YouTube concernant la redistribution des revenus générés par son catalogue musical sur la plateforme vidéo. Le premier leader mondial de l’industrie musicale vient donc de faire de même avec Facebook.

C’est la première fois que Facebook s’entend avec un acteur majeur de l’industrie musicale. Reste plus au réseau social que de trouver un terrain d’entente avec les deux autres principaux labels mondiaux: Sony et Warner.