L’ancien employé de la CIA et NSA, Edward Snowden sort une application qui lutte contre l’espionnage. Celle-ci permettrait aux utilisateurs de protéger leur domicile et autres appareils, à distance, et se destinerait surtout aux journalistes et défenseurs des droits de l’Homme.

Crédit : Laura Poitras / Praxis Films
Crédit : Laura Poitras / Praxis Films

Edward Snowden, un nom qui s’est fait connaitre en 2013 après avoir dévoilé au grand public les détails de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques. Une affaire qui avait fait grand bruit à l’époque et qui avait valu à Edward Snowden d’être accusé d’espionnage, de vol et d’utilisations illégales de biens gouvernementaux par les États-Unis. Exilé en Russie, l’homme vient de sortir une application : Haven (traduction : refuge).

Cette application est le fruit d’un travail de la Fondation de la Liberté de la Presse, qu’Edward Snowden préside avec The Guardian Project. C’est donc une application qui se destine principalement aux personnes qui travaillent dans des conditions dangereuses et qui pourraient être la cible d’espionnage ou de traçage comme les journalistes ou les défenseurs des droits de l’Homme exerçant dans des pays hostiles.

Haven, havre de paix

L’application veut permettre à ses utilisateurs de savoir s’il est la cible d’un piratage ou d’intrusions à son domicile ou chambre d’hôtel. Haven propose à ses utilisateurs de contrôler l’ensemble de leurs biens. En effet, Snowden a expliqué que le fruit de son travail transformerait un simple smartphone en une sorte de détecteur de mouvement et d’alarme. En cas de déplacements suspects à son domicile ou d’intrusion sur l’un des appareils d’un individu, Haven préviendrait l’utilisateur. Les données récoltées ne sont pas enregistrées et sont cryptées de bout en bout, histoire de garantir la protection des données de la personne.

Au-delà de ça, Haven est disponible gratuitement pour tous et pour tous les appareils tournant sous Android. On ne sait pas encore si une version iOS verra le jour, Apple étant une marque américaine. On notera que l’application n’utilise pas de service de cloud computing, ce qui garantit la protection des données.

Vidéo de présentation de l’application par Edward Snowden, sur le compte YouTube de la Freedom for the Presse Fondation :