Uber devra se plier aux mêmes règles imposées aux taxis.
Crédit photo: AFP
Crédit photo: AFP

La Cour de justice de l’Union européenne a statué ce mercredi que le service relève du domaine des transports et qu’il sera donc désormais soumis aux réglementations imposées aux taxis.

La Cour avait été saisie en 2014 par une association professionnelle de chauffeurs de taxi de Barcelone à la suite de la mise en service d’UberPop, qui organisait le transport de particuliers par des chauffeurs particuliers. L’association s’estimait victime de « concurrence déloyale » de la part d’Uber, car ce service pouvait être exempté des licences et des agréments réclamés aux services de taxis. UberPop a depuis quasi disparu de la carte européenne, après diverses interdictions locales.

Pas de gros changements en vue
En pratique, la décision prise par la Cour de justice n’impliquera pas de gros changements « opérationnels » pour la société américaine qui opère déjà depuis le printemps dernier sous la législation des transports, le service disposant dans la plupart des pays européens, dont Bruxelles, de chauffeurs professionnels possédant un numéro de TVA.

Uber a néanmoins précisé dans un communiqué que « des millions d’Européens sont toujours empêchés d’utiliser des applications comme Uber. Il est approprié de réguler des services comme Uber, et donc nous poursuivrons le dialogue avec des municipalités dans toute l’Europe. »