Le service qui permettait de combiner une story à partir de messages publiés sur divers réseaux sociaux cessera ses activités en mai 2018.

Storify

Créé en 2009 par le belge Xavier Damman, Storify fermera ses portes le 16 mai 2018, emportant avec lui tous les contenus créés par les utilisateurs. Il n’est déjà plus possible de créer un nouveau compte sur le service mais les utilisateurs précédemment inscrits peuvent encore y publier de nouvelles stories jusqu’au 1er mai. Deux semaines de battement permettront ensuite de sauvegarder son contenu (voir la FAQ du site pour savoir comment s’y prendre) avant la disparaîtra du site.

Après cela, Storify 2 prendra le relais, mais ne sera disponible qu’aux utilisateurs ayant payé une licence Livefyre, ce dernier étant propriétaire de Storify depuis 2013.

Une success-story à la belge

Ayant quitté la Belgique pour rejoindre San Francisco afin d’y trouver des investisseurs, Xavier Damman s’associe sur place avec Burt Herman, un ex-journaliste de The Associated Press. Ensemble, ils récoltent les fonds nécessaires (environ 2 millions de dollars) pour la création et la croissance de Storify.

Créé en 2009, le service permet d’intégrer sur une plateforme web des messages, photos et vidéos issus de réseaux sociaux (Twitter, Facebook, etc.) sous une forme narrative claire, l’objectif du belge étant de créer un des plus grands réseaux d’information mondial. Une réussite, puisque de grands médias tels qu’Al Jazeera, The New-York Times ou même la Maison Blanche utilisaient régulièrement cet outil.

En 2013, Storify est racheté par son homologue américain Livefyre, une plateforme de commentaires qui se concentre sur la curation de contenu et la gestion d’audience, dont Damman devient alors actionnaire. En 2016, Livefyre passe à son tour entre les mains d’Adobe, qui planche alors sur une nouvelle version de Storify. Fonctionnant dans l’environnement logiciel Livefyre Studio pour lequel une licence payante est nécessaire, celle-ci remplacera donc définitivement Storify premier du nom dès le 16 mai 2018.