Le sidebarring, la dernière tendance à la mode

Par posté le 8 décembre 2017

Un mot très à la mode pour une pratique qui n’a rien de nouveau.

Crédit photo : AFP.

Crédit photo : AFP.

Le sidebarring est le fait d’avoir une conversation secrète par message, peut importe l’application utilisée, tout en faisant autre chose. Entre deux personnes d’une même pièce au milieu d’un groupe de gens par exemple, afin de critiquer un membre de l’assemblée. Ou pendant un rencard particulièrement ennuyant. Ou en cours, au risque de se faire débusquer par un professeur qui prendra un malin plaisir à vous demander de lire le contenu du message à voix haute devant le reste de la classe. Bref, vous l’aurez compris, le sidebarring n’est pas nouveau.

Une récente étude menée par Facebook révèle que sur 9.264 répondants, 71 % admet avoir des conversations secrètes à des moments où son attention est supposée être ailleurs. Sans surprise, c’est parmi les jeunes que les résultats sont les plus élevés : 82 % des sondés faisant parti la génération Y (nés entre 1980 et 2000) disent pratiquer le sidebarring. Parmi les 8 pays dans lesquels l’étude a été menée, la
France se place en deuxième position (68 % admettent pratiquer le sidebarring), derrière le Brésil (82 %). Les Etats-Unis complètent le podium, avec 55 %.

L’étude soulève également un autre point intéressant. Parmi les « sidebarrers », 62 % reconnait qu’avoir ce genre de conversation permet de resserrer les liens avec le destinataire des messages. Un échange textuel secret dans un environnement social gênant aurait donc des bienfaits sur l’amitié. Certains trouvent le procédé particulièrement grossier et choquant, d’autres estimes que c’est une simple retombée de l’omniprésence de la technologie dans nos vies. La vérité, c’est que la grande majorité d’entre nous a très probablement, au moins une fois, déjà eu une petite conversation avec un proche à un moment ou elle n’aurait pas dû.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>