Ce dimanche 3 décembre, le SMS (pour Short Message Service), fêtait ses 25 ans d’existence.

Crédit photo: AFP
Crédit photo: AFP

Le premier SMS aurait été envoyé le 3 décembre 1992 par un certain Neil Papworth. Le message en question: “Merry Christmas”, a été envoyé à Richard Jarvis, jadis directeur de Vodafone. “A l’époque, les GSM pouvaient recevoir des messages, mais ne pouvaient pas en envoyer. Et donc, il fallait utiliser une interface sur l’ordinateur. On y introduisait le numéro de téléphone et on envoyait le message au GSM. Il a fallu attendre encore un an avant que le téléphone puisse envoyer des SMS”, explique Papworth.

Une date anniversaire toutefois contestée, plusieurs compagnies revendiquant la paternité de l’envoi du premier SMS à partir de 1989. Les premières traces d’un envoi de SMS remonterait même à 1987 avec le développement du réseau GSM. Il s’agissait alors d’un système de signalisation de maintenance pour permettre aux ingénieurs de communiquer entre eux en cas de coupure sur le réseau, par exemple.

Nokia, premier vaisseau grand public pour l’envoi de SMS

En 1994, le Nokia 2010 est le premier téléphone grand public qui permet d’écrire et de s’échanger facilement des messages textuels. Depuis, les SMS ont changé notre manière de communiquer. Le SMS a développé son propre langage au fil des années. A la fin des années 1990, il commence à se démocratiser (les tarifs d’envoi étant plutôt élevés jusque là) et à décoller véritablement. Dans le courant des années 2000, il rencontre un énorme succès et explose avec les premiers forfaits comprenant l’envoi de SMS illimité. Des pics incroyables de plusieurs millions de messages sont même atteints lors de la seule nuit de la Saint Sylvestre.

L’année dernière, 23 milliards de SMS ont été échangés en Belgique. Un chiffre qui donne toujours le tournis même si, depuis plusieurs années, le SMS est en baisse, les consommateurs préférant de plus en plus utiliser les messageries instantanées de type Messenger, WhatsApp et autres.