cPark, l’appli pour éviter les amendes de parking, débarque à Liège, Charleroi, Gand et Louvain

Par posté le 2 décembre 2017

Quatre nouvelles villes font leur apparition sur l’application et d’autres devraient arriver avant la fin de l’année.

Crédit photo : DR.

Crédit photo : DR.

cPark, l’application gratuite dont nous vous parlions il y a deux mois à peine, ne cesse de croître pour le plus grand bonheur de son créateur, Hadrien Crespin : « C’est incroyable le succès que cPark a connu lors du lancement officiel. Pendant 72h, nous avons été l’application la plus téléchargée de Belgique et ce, devant Facebook, WhatsApp et Instagram». Joli score ! En plus de Bruxelles et Anvers où elle a été initialement lancée, l’application est maintenant disponible pour Charleroi, Gand, Liège et Louvain.

Pour rappel, cPark permet de savoir la zone de stationnement dans laquelle on se trouve (payant, à disque ou gratuite) mais donne également une indication sur les probabilités de contrôle et le temps de parking restant à partir du moment où l’on se gare. Il est même possible de recevoir une alerte en temps réel quand un contrôleur a été signalé à proximité de sa voiture, afin d’avoir le temps de réagir avant l’amende. C’est bien ce dernier point qui a fait de cPark une application particulièrement appréciée des citadins se déplaçant en auto.

Infos sur les tarifs...

Infos sur les tarifs…

... Sur les contrôles...

… Sur les contrôles…

... Et possibilité de signaler les contrôles.

… Et possibilité de signaler les contrôles.

Comme cPark fonctionne de manière communautaire, c’est le nombre d’utilisateurs actifs qui garantit son efficacité. Et sur ce point, on peut dire que le pari est gagné : plus de 50.000 utilisateurs en deux mois, c’est impressionnant. Question chiffres, on parle de 2.500 utilisateurs et 500 signalements quotidiens, ce qui correspond à 20.000 alertes envoyées sur la courte durée de vie de l’application.

Les plans de la startup ne s’arrêtent pas là, puisque qu’elle espère se développer encore dans quatre villes avant la fin de l’année. En 2018, elle tentera le coup à l’étranger, dans de grandes villes européennes dont Paris. C’est extrêmement ambitieux, mais tout le mal qu’on souhaite à la toute jeune entreprise. Pour l’aider dans ses démarches, deux incubateurs importants accompagnent cPark, Start it @ KBC et Digital Attraxion. Signe de bonne santé, cPark emploie déjà cinq personnes et est actuellement à la recherche de dix nouveaux profils pour renforcer l’équipe.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>