Test – Singstar Celebration : un retour en forme sur PS4

Par posté le 27 novembre 2017

Abandonnée depuis trois ans par Sony, la série SingStar opère aujourd’hui un retour en force avec SingStar Celebration.

singstar

Enorme succès commercial lors de ses débuts, « Singstar » avait progressivement perdu son aura au fil des épisodes, victime d’un désintérêt progressif du consommateur pour les jeux de karaoké. Avec SingStar Celebration, Sony avait donc la lourde tâche de remettre au goût du jour une recette déjà éprouvée. Un challenge que le groupe nippon relève avec brio en liant son jeu au smartphone, grâce à sa technologie PlayLink.

Car si SingStar Celebration n’apporte en soi rien de vraiment révolutionnaire au genre, il s’adapte brillamment aux habitudes des consommateurs en intégrant la gamme PlayLink de Sony. Car avec SingStar Celebration, plus besoin de micro ! Via une application, qu’il doit installer sur son smartphone, l’utilisateur peut transformer son mobile en un véritable micro. Pratique, pour réduire les coûts (le jeu n’est vendu que 20€ !), et simplifier la transition d’une génération à l’autre.

singstar2

Le jeu n’a toutefois pas été conçu pour être joué seul mais bien en groupe, comme en témoignent les nouveaux modes de jeu, et notamment le nouveau mode fête, qui permet de s’affronter à travers une série de défis, par équipes de quatre. Parfaitement adaptée aux soirées entre amis, la formule fonctionne à merveille puisqu’elle permet de calibrer entièrement la partie, de reformer les équipes en cours de partie, et surtout de varier les plaisirs. Car ici, pas de successions de duels en un contre un. Les deux équipes sont constamment mises en rivalité par le biais de défis qui feront s’enchainer les duels en un contre un, les medleys en groupe et les enchainements.

Le joueur pourra bien sûr opter pour des modes de jeu plus classiques, mais globalement, Sony semble avoir bien compris que tout l’intérêt de son jeu résidait dans son multijoueur, et l’éditeur adapte assez logiquement la sauce à son public. On notera d’ailleurs l’apparition d’un véritable « réseau social » qui permet aux joueurs de créer un profil, et d’y partager ses morceaux préférés, les replays de ses meilleures prestations, enregistrées avec la caméra PlayStation, et échanger avec d’autres membres de la communauté.

singstar3

Pour 20€, le contenu du jeu se révèle donc assez riche. Sony est également assez généreux au niveau des playlists par défaut du jeu, qui comprennent plus de 30 morceaux, parmi lesquels des classiques de Blondie, Britney Spears, Adele, ABBA, Oasis, Sia et U2. Ceux qui le souhaitent pourront bien sûr enrichir leurs playlists en achetant de nouveaux morceaux dans le Store, au prix d’1,39€ par morceau. Mieux vaut en revanche ne pas être allergique à la chanson anglaise puisque la quasi intégralité des morceaux qui nous sont ici livrés le sont dans la langue de Shakespeare.

Si le concept fonctionne donc plutôt bien, et que la reconnaissance vocale se révèle même très bonne par le biais de l’appli mobile, on regrettera toutefois que l’interface de SingStar soit toujours aussi sobre et que les syllabes des mots soient systématiquement découpées pour coller aux morceaux. Pas toujours évident en effet d’anticiper les prochains mots de cette façon, à moins bien sûr de connaître les morceaux par cœur…

Les + :

- Un concept toujours aussi efficace
- Un prix doux (20€)
- Un contenu très riche
- Le nouveau mode fête
- Plus besoin d’acheter de micro !

Les – :

- Une interface un peu trop sobre
- Le découpage systématique par syllabes
- Le prix des morceaux à acheter séparément

Conclusion

Franche réussite, ce nouveau SingStar s’adapte brillamment aux standards actuels des gamers. Le jeu de Sony fait parfaitement usage du smartphone de l’utilisateur grâce à la technologie Playlink de Sony. Une innovation qui permet en outre de faire baisser le prix de vente de ce nouvel épisode sous la barre des 20€. Avec un contenu très riche, des modes de jeu en pagaille et une orientation plus tournée vers le multijoueur et le social, SingStar Celebration s’impose comme un excellent divertissement pour les soirées animées entre amis. Seul regret : l’interface du jeu n’a pas beaucoup évolué et reste malheureusement peu paramétrable…



16/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>