La première pilule digitale est née

Par posté le 22 novembre 2017

L’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) a approuvé la première pilule digitale aux Etats-Unis.

Proteus Digital Health

Cette pilule nommée Abilify MyCite contient un minuscule capteur qui peut bien sûr être ingéré et qui peut communiquer avec le patient via un patch qui transmet à son tour des données de médication vers une application disponible sur smartphone.

Le capteur présent dans la pilule est aussi grand qu’un grain de sable et est composé de silicium, de cuivre et de magnésium. Un signal électrique est activé lorsque le capteur entre en contact avec l’acide présent dans l’estomac et passe ensuite naturellement dans l’organisme du patient. Le patch porté par le patient sur sa cage thoracique reçoit le signal plusieurs minutes après que la pilule a été ingérée.

Des données comme le dosage ou l’heure à laquelle le médicament sont ainsi envoyées et enregistrées dans l’application dédiée. Le patch enregistre également l’activité, le cycle de sommeil ou encore la fréquence cardiaque du patient et doit être changé tous les sept jours. Le médecin ainsi que jusqu’à quatre autres personnes choisies par le patient peuvent avoir accès à ces informations.

Une pilule pour traiter les troubles mentaux

Cette pilule destinée dans un premier temps au traitement de la schizophrénie, de trouble bipolaire et utilisé comme traitement complémentaire pour la dépression, est le résultat d’années de recherches entre la compagnie pharmaceutique japonaise Otsuka et le service de médecine digitale Proteus Digital Health. Elle a été conçue pour prévenir et aider les patients qui oublient ou ne prennent pas correctement leur médicament.

Suite à cette approbation, la FDA s’attend à recevoir d’autres demandes d’approbation pour des pilules similaires et planifie d’embaucher du personnel possédant une connaissance approfondie en matière de développement logiciel en relation avec les dispositifs médicaux.

Otsuka n’a de son côté pas encore communiqué combien coûterait ce type de médicament mais envisage d’ores et déjà de travailler avec des assureurs intéressés afin d’en augmenter la production.

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone, je suis un cinéphile acharné ainsi qu’un authentique gamer, amateur de technologies. Trois noms incontournables qui ont forgé ma geekitude grâce à leur génie: John Carpenter, Shigeru Miyamoto et Steve Jobs.
Twitter : @SamuelTub

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>