Tesla dévoile le Roadster, son nouveau bolide électrique

Par posté le 18 novembre 2017

En marge de la présentation de son semi-remorque électrique, Elon Musk en a profité pour lâcher une news qui n’a pas manquée de faire s’agiter l’assistance : la nouvelle Tesla Roadster arrivera en 2020 et elle n’est clairement pas là pour amuser la galerie.

Tesla Roadster 1

2+2

La Tesla Roadster est un joli coupé Targa, c’est-à-dire avec un toit rigide (ici en verre) amovible manuellement. Ce dernier peut se ranger dans le coffre au besoin, évitant ainsi de devoir le laisser à la maison quand on veut rouler cheveux au vent. A l’inverse de la première Roadster, la nouvelle génération, prévue pour 2020, est une 2+2.

Il sera donc en théorie possible de caser quatre personnes dans le petit cockpit, bien qu’on ne sache pas encore la place allouée aux passagers arrière. Il y a de fortes chances que les sièges arrière ne soient que des strapontins, destinés à dépanner des adultes sur de courts trajets ou à emmener des enfants. En tout cas, c’est un espace de rangement supplémentaire quand le toit prend la place du coffre.

Des chiffres indécents

Comme à son habitude, Elon Musk a encore fait des déclarations fracassantes concernant son nouveau bébé. Les chiffres avancés pour la Roadster font tout simplement d’elle la voiture la plus rapide du monde. Un 0 à 96 km/h (0 à 60 mph) en 1,9 s, c’est du jamais vu pour une voiture de production ! Même une Bugatti Chiron, pourtant dotée de 1.500 chevaux, réclame 2,3 s sur l’exercice.

Quant à la vitesse de pointe, elle s’établirait à plus de 400 km/h, alors que l’autonomie flirterait avec les 1.000 km. C’est bien beau, mais techniquement parlant cela semble compliqué. Déjà parce qu’en utilisation normale et avec des performances aussi dingues, si on atteint les 400 voire 500 km avec une seule charge, ce sera déjà un joli score.

Ensuite parce que gérer 10.000 Newton-mètre de couple (qui représente, de manière simplifiée et imagée, la force d’accélération) et atteindre 400 km/h réclame des pneus spécifiques qui peuvent encaisser la contrainte. S’il faut changer les gommes et faire réviser la voiture après chaque run, la note risque de grimper très rapidement…

200.000 dollars

Tesla Roadster 2

Techniquement parlant, la nouvelle venue est une quatre roue motrice. Elle utilise trois moteurs électriques, deux pour le train arrière et un pour l’avant, comme sur les modèles P100D actuellement dans la gamme. Pour le moment, on ne sait rien du poids de la voiture.

Pour les intéressés, sachez qu’il faudra débourser au minimum 200.000 dollars pour acquérir une Roadster, avec un acompte de 50.000 dollars. Pour les 1.000 premiers modèles, baptisés Founders Series, le chiffre grimpe même à 250.000. On ne sait pas encore ce qui démarquera les deux versions, mais la différence devrait se situer principalement au niveau de l’équipement et éventuellement sur des détails cosmétiques (peinture, jantes…).

200.000 dollars pour la voiture qui accélère le plus fort au monde ? On pourrait se dire que les prochaines AMG Project One et Aston Martin Valkyrie, deux hypercars hybrides qui couteront entre 2 et 3 millions de dollars risquent alors d’être humiliées. Sur une course en ligne droite, peut-être. Mais sur circuit, il n’y a aucune chance que la petite Tesla suive la cadence face à la technologie de pointe déployée par les deux autres. Elle ne joue simplement pas dans la même catégorie…

Quoi qu’il en soit, il sera intéressant de voir si la Roadster tiendra toutes ses promesses ou non. A l’heure où Tesla vient de subir sa plus grosse perte (620 millions de dollars au troisième trimestre), il paraît un peu incongru d’annoncer une Roadster avec autant d’assurance. L’avenir nous dira si les problèmes de production de la Model 3 seront résolus d’ici la sortie de la Tesla Roadster.

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>