Test – Rush, l’aventure Pixar sur Xbox One

Par posté le 16 novembre 2017

Initialement sorti sur Xbox 360, Kinect Rush a aujourd’hui droit à une réédition sur Xbox One et à une dékinectisation en bonne et due forme, qui permettra aux joueurs qui étaient passés à côté de ce sympathique jeu d’aventure, de le redécouvrir sur leur console de dernière génération.

rush

Passé relativement inaperçu au moment de sa sortie, la faute en grande partie au fait que le titre était exclusivement jouable avec Kinect, le système de reconnaissance de mouvements de Microsoft, Rush : A Disney Pixar Adventure a droit lui aussi à un remaster en bonne et due forme, avec à la clé un nouveau chapitre inédit…

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les développeurs d’Asobo ont mis les petits plats dans les grands pour créer l’événement avec un titre parfaitement adapté au pad, optimisé pour la Xbox One X (avec le HDR et la 4K de rigueur), compatible Xbox Anywhere et qui comprend en outre un chapitre inédit basé sur le long-métrage Le monde de Dori.

rush1

Clairement destiné à un public très jeune (8-12 ans), Rush propose une bonne trentaine d’épreuves, mêlant course, plates-formes et affrontements, dans des décors inspirés par les films d’animation de Pixar.

Certains épisodes sont plus réussis que d’autres. C’est le cas notamment de Cars, qui propose des courses et courses-poursuites inspirées dans les décors du film. Rapides et funs, les épreuves délivrent une bonne dose d’adrénaline, avec en sus bon nombre de bonus à exploiter durant les courses. Les séquences inspirées des films Le Monde de Dori, Ratatouille et Up! sont un peu moins inspirées, avec de l’exploration, des énigmes et des parcours à boucler en évitant des séries d’obstacles. Très vite, la répétitivité se fait ressentir. Le niveau de difficulté n’étant pas très élevé, difficile de s’amuser si vous avez dépassé le cap des 12 ans. Car il faut bien l’avouer, le jeu cible une audience très jeune et ses graphismes très colorés trahissent cette identité.

RUSH2

Visuellement, en dépit de son âge, le jeu reste très joli, avec des décors très colorés, des modélisations des créatures et protagonistes abouties et de jolis effets spéciaux. La bande sonore n’est pas en reste avec toutes les musiques officielles des longs-métrages dans lesquels le jeu vient piocher du contenu. Certes, on remarque que quelques détails passent moins bien sur Xbox One, mais pour son public cible, Rush n’a pas à rougir.

Notre plus regret finalement concerne davantage la répétitivité des séquences – très axées sur les jeux de parcours – que la réalisation du jeu ou son contenu (très riche). La prise en main au pad donne d’ailleurs un petit coup de fraicheur à ce titre qui pouvait vite se révéler très agaçant à parcourir avec le capteur Kinect.

rush3

Point intéressant : on notera qu’il est possible de parcourir l’aventure en coopération, à deux joueurs. Si l’action reste parfois brouillonne, la progression à deux reste intéressante, notamment pour accompagner son enfant dans le jeu, et l’encourager à progresser. Très bien pensé pour les plus petits, Rush reste l’une des très rares bonnes adaptations de l’univers de Disney en jeu vidéo et mérite à ce titre que l’on s’y intéresse. Au niveau du prix, le jeu est également proposé à un prix doux (sous la barre des 30€) – une bonne raison de plus de craquer!

Les + :

- Fidèle à l’univers Pixar
- Une solide durée de vie
- Amusant à parcourir
- Facile d’accès
- Visuellement très joli
- Un prix doux

Les – :

- Assez répétitif
- Déconseillé aux plus de 12 ans…

Conclusion

Rescapé de l’ère Kinect, Rush reste un formidable jeu d’aventure pour les plus petits, beau à damner et d’une fidélité extrême à l’univers de Pixar. Une aventure que l’on destinera quasi-exclusivement aux moins de 12 ans, compte tenu de sa répétitivité et de sa grande simplicité d’accès.



14/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>