Un étudiant américain a piraté les serveurs de sa faculté afin de modifier ses résultats scolaires. Il risque aujourd’hui jusqu’à 20 ans de prison.

Crédit photo: AFP
Crédit photo: AFP

Trevor Grames, 22 ans, piratait depuis des mois les serveurs de son université située dans l’Iowa. Il avait réussi à subtiliser les identifiants et mots de passe de ses professeurs en installant un keylogger nommé Pineapple (un logiciel espion permettant d’enregistrer tout ce que tapent les utilisateurs sur leurs claviers) sur les ordinateurs de son université entre mars 2015 et décembre 2016. Cela lui a permis d’accéder aux comptes mails des professeurs, mais aussi à la base de données interne où les notes des élèves étaient accessibles et modifiables.

Il a ainsi pu changer ses propres notes jusqu’à 90 fois, ainsi que celles d’au moins cinq de ses camarades de classe. Après qu’un professeur s’en soit rendu compte, la police du campus avait lancé une enquête, rapidement reprise par le FBI.

Arrêté le 26 octobre dernier après que le FBI ait trouvé des keyloggers et autres pièces à conviction dans son appartement, Trevor Grames risque cher, ce type d’infraction constituant aux Etats-Unis un crime fédéral passible de 20 ans de prison.