Le co-fondateur et ex-PDG de Microsoft a annoncé ce lundi 13 novembre qu’il avait investi 100 millions de sa fortune personnelle dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Crédit photo: AFP
Crédit photo: AFP

Bill Gates a versé 50 millions au Dementia Discovery Fund, un fonds public-privé qui finance des recherches innovantes sur la maladie d’Alzheimer, ainsi que 50 autres millions à de jeunes entreprises travaillant dans le même domaine.

Les deux sommes ne proviennent non pas de sa fondation philanthropique Bill & Melinda Gates Foundation qui a notamment déjà contribué à la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, mais bien directement de sa poche. L’un des hommes les plus riches du monde se sent en effet personnellement concerné par cette maladie incurable :“C’est une maladie terrible qui dévaste ceux qui en sont atteints et leur proches”, a-t-il écrit sur son blog. “Et j’en sais quelque chose puisque des hommes dans ma famille ont souffert d’Alzheimer. Je sais combien il est affreux de voir des gens que vous aimez lutter car la maladie les prive de leur capacités mentales, et que l’on ne peut rien y faire. C’est comme si vous assistiez à la mort progressive de la personne que vous connaissiez.”

Il a ajouté qu’il croyait plus que jamais aux recherches liées à la maladie: “On a vu des innovations scientifiques qui ont transformé des anciennes maladies à l’issue fortement fatale, comme le VIH, en maladies chroniques qui peuvent être contrôlées par des médicaments. Je suis persuadé que nous pouvons faire aussi bien (ou mieux) avec Alzheimer”.

Rappelons qu’aucun traitement n’existe à ce jour pour ralentir cette maladie qui s’attaque de manière irréversible aux fonctions mentales, provoquant un état de démence. Seuls certains médicaments existent pour en atténuer certains symptômes.