Alphabet va tester ses voitures autonomes au quotidien à Phoenix

Par posté le 8 novembre 2017

Waymo, la filiale voitures autonomes du géant américain Alphabet, va lancer un test grandeur nature de ses véhicules, avec des personnes tirées au sort, dans la région de Phoenix (Arizona), a annoncé mardi son PDG John Krafcik sur la scène principale du Web Summit de Lisbonne.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

“Nous voulons amener nos conducteurs à utiliser notre véhicule dans leurs besoins quotidiens, pas simplement une démonstration et un usage unique. Dans les prochains mois, des personnes pourront utiliser nos véhicules pour aller au travail, amener leurs enfants à l’école et tous leurs déplacements de tous les jours”, a détaillé le PDG de Waymo, société qui appartient au même groupe que Google.

Ces tests, qui concerneront dans un premier temps Phoenix puis l’ensemble de sa région, pourraient être étendus par la suite à plusieurs autres villes des Etats-Unis.

“Depuis le début de l’année, nous testons nos véhicules dans des conditions réelles, sans personne derrière le volant. Les passagers devaient alors simplement déterminer leur destination et la voiture faisait le reste: quand tourner, quand freiner et quelle route prendre”, a ajouté M. Krafcik.

En parallèle, John Krafcik a annoncé le lancement, sans préciser de date, d’une future application de commande d’un véhicule autonome.

“Notre service vous permettra d’une simple pression de commander un Waymo, qui viendra vous chercher où vous êtes pour vous amener où vous souhaitez aller, sans que vous n’ayez besoin de conduire”, a-t-il détaillé.

A terme, Waymo espère développer “toute une gamme de véhicules qu’il vous sera possible de commander et utiliser en fonction de vos usages et vos besoins, de la voiture-bureau à la voiture-salon ou (bien) celle où vous pourrez vous reposer”.

Les véhicules Waymo, plus connus sous leur ancien nom de Google Car, sont équipés d’une série de caméras, capteurs et radars afin de déterminer ce qu’il se passe dans son environnement et d’un algorithme lequel, grâce à de l’analyse prédictive et de l’apprentissage, lui permet d’anticiper les situations ou d’y réagir.

En circulation expérimentale depuis 2015, principalement en Californie, la flotte de véhicules autonomes d’Alphabet a parcouru plus de 5,5 millions de kilomètres afin d’améliorer son processus d’apprentissage.

La voiture autonome fait le pari de diminuer drastiquement les accidents de la route, en partant du principe que plus de 90% d’entre eux sont provoqués par des erreurs humaines.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>