La Mission E, l’arme secrète de Porsche pour abattre Tesla

Par posté le 7 novembre 2017

C’est désormais une certitude, ce n’est plus qu’une question d’années avant que les constructeurs automobiles soient interdits de vendre des voitures thermiques en Europe. Chacun se prépare donc à l’électrification de sa gamme. A ce petit jeu, Porsche est parmi les plus avancés avec la version de production du concept car Mission E.

Porsche Mission E

Une berline pour contrer la Model S

Avec l’engouement des automobilistes pour les SUV, on aurait pu penser que Porsche se dirige vers ce type de carrosserie pour développer sa première voiture de série 100 % électrique. Mais point de plateformes surélevées à l’horizon, c’est bien une berline que la marque de Zuffenhausen est en train de développer. Si la berline se vend bien, on peut toutefois raisonnablement penser que le Cayenne gagnera lui aussi une déclinaison full électrique par la suite.

Le choix d’une berline n’est pas anodin puisqu’il permet à Porsche d’entrer en confrontation directe avec la marque qui défraie la chronique sur le terrain des véhicules électriques depuis quelques années : Tesla. Porsche vise clairement la Model S avec sa Mission E et pourrait bien faire une entrée fracassante sur le segment puisqu’elle ne part pas de zéro.

porsche missionE

La Panamera, première berline du constructeur allemand, date en effet de 2009. Porsche a donc une certaine expérience en la matière qu’elle peut utiliser pour la mise au point de la Mission E, ce qui n’était pas le cas de Tesla pour la Model S quand elle a été introduite en 2012. Là où la marque d’Elon Musk a un gros avantage par contre, c’est sur la technologie des batteries. Avec le temps et les différentes applications, Tesla a su créer un produit fiable et performant que Porsche devra au moins égaler pour faire bonne impression aux yeux du public.

ADN sportif

Bien qu’on ne puisse que spéculer à ce stade, il serait extrêmement surprenant que la Mission E ne partage pas les gènes sportifs du reste de la gamme Porsche. Le Cayenne est un des SUV les plus sportifs de sa catégorie, la Panamera est une des berlines les plus sportives de sa catégorie… La Mission E devrait donc logiquement suivre la cadence et proposer des prestations dynamiques de haut niveau.

porsche missionE2

C’est d’ailleurs sur la boucle nord du Nürburgring, le plus grand circuit du monde et juge de paix utilisé pour départager bon nombre de sportives, que la future voiture silencieuse de Porsche est actuellement testée et mise au point. Que sait-on des performances de la voiture actuellement ? On parle d’une autonomie d’environ 500 km et d’un 0 à 100 km/h abattu en 3,5 s. Quant à la puissance, les batteries devraient fournir de quoi avoisiner les 600 ch.

Comme d’habitude avec les constructeurs premiums allemands, la qualité de finition devrait être au cordeau et le choix des matériaux irréprochable. Il faudra bien au moins ça pour prétendre concurrencer la berline de luxe américaine. Porsche a d’ores-et-déjà annoncé un prix de départ aux alentours des 85.000 €, avec quelques variations suivant les marchés où la Mission E sera vendue. La version de production est attendue pour 2019, avec les premières livraisons courant 2020. D’ici là, il reste à découvrir son nom et sa plastique définitive !

Articles similaires

Un commentaire

  1. franky

    8 novembre 2017 at 15 h 35 min

    donc un disel ou essence va devenir INREVENDABLE vers 2020 ou avec une decôte encore jamais vu.

Réponse

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>