Une fausse application WhatsApp infecte plus d’un million de smartphones

Par posté le 6 novembre 2017

Plus d’un million de smartphones ont été contaminés par une copie de l’application de messagerie instantanée, passée à travers les filets de Google.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Une fausse application WhatsApp aurait contaminé plus d’un million de smartphones Android. Passée entre les mailles du filet de Google, l’application se serait retrouvée en accès libre sur le Play Store de Google et aurait été confondue avec l’application officielle proposée par Facebook.

Selon les utilisateurs de Reddit, qui auraient repéré la fausse application, celle-ci utilisait le même logo que l’application WhatsApp et était présentée comme une mise à jour officielle de l’application de messagerie.

De nombreux mobinautes se seraient laissés convaincre de télécharger l’application par la présence d’une appellation officielle “WhatsApp Inc.” pour l’éditeur du logiciel.

Par chance, le logiciel n’aurait pas été utilisé pour infecter des smartphones mais uniquement pour afficher des petites annonces publicitaires qui auraient permis de rémunérer l’auteur de l’application. Un crime qui n’est pas resté impuni puisque l’application a été retirée du Play Store aussitôt que Google a été informé de la supercherie. Le fait qu’un logiciel infecté d’un publiciel passe entre les mailles du filet aussi facilement soulève toutefois quelques questions sur la sécurité du système mis en place par Google…

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>