Test – Danganronpa V3 Killing Harmony : une suite sans grande surprise

Par posté le 4 novembre 2017

Après une compilation rassemblant les deux épisodes de la franchise et un spin-off, Spike Chunsoft nous livre enfin le troisième épisode tant attendue de la série Danganronpa.

danganronpa

Parmi les titres les plus originaux sortis ces dernières années, Danganronpa 1 et 2 avaient reçu un accueil critique très chaleureux. Les deux titres de Spike Chunsoft tiraient leur richesse de leur univers très particulier, et de leur concept grisant, qui consistait à enquêter sur une série de meurtres à travers un visual-novel complètement délirant. La compilation qui rassemblait les deux premiers opus de la série, sortie en fin d’année 2016 sur PC et PS4, avait permis à de nombreux joueurs de découvrir la franchise. Aujourd’hui, l’éditeur nous livre le troisième volet, tant attendu par les fans…

Et force est de constater qu’il risque d’y avoir des déçus… Car Danganronpa V3 n’apporte rien de vraiment neuf sur la table, et c’est sans doute là son plus gros défaut. Le jeu de Spike n’est ni plus ni moins que la suite directe des deux premiers opus, avec un nouveau casting de 16 étudiants ultra-stéréotypés et un scénario toujours aussi inspiré.

Danganronpa V3: Killing Harmony_20170913231031

Le concept, lui, ne change pas d’un iota, puisqu’il est toujours question ici d’un visual-novel très bavard et gentiment vicieux, dans lequel les 16 étudiants devront s’entretuer non pas à travers des séquences de gunfights mais des procès en bonne et due forme au cours desquels il faudra débusquer le meurtrier pour qu’il soit exécuté. Faisant preuve de beaucoup de créativité, les scénaristes nous livrent une histoire relativement bien pensée, et dans la veine des deux précédents opus. Globalement, les dialogues sont toujours aussi rafraichissants. Faisant preuve d’une bonne dose d’espièglerie, les scénaristes n’ont pas hésité à y aller très fort sur le plan verbal, et à jouer avec la censure. On appréciera également les mises à mort, d’une rare originalité mais aussi d’une grande violence…

Pour autant, difficile d’être pleinement satisfait par ce nouvel opus, beaucoup trop bavard, et qui tire vraiment en longueur… Le jeu n’introduit en effet aucune nouveauté majeure, si ce ne sont peut-être les sous-titres en français, qui ouvrent enfin les portes de la saga aux anglophobes.

DANGANRONPA3b

Au niveau du gameplay, les habitués de la série ne seront guère surpris puisque le concept n’a pas évolué. Le jeu est divisé en plusieurs séquences, avec tout d’abord l’exploration de l’académie et les dialogues avec les autres étudiants, propices à créer des amitiés, les séquences d’enquêtes qui suivent un meurtre, et permettent de récupérer différents indices qui permettront d’identifier le tueur, et le fameux procès, dont la durée excède largement l’heure, et qui se veut une expérience véritablement unique mêlant accusations, mini-jeu et dialogues. Les développeurs ont amélioré le concept avec quelques petites innovations et notamment la possibilité de mentir. Une option qui permet de manipuler les intervenants pour arriver plus facilement à ses fins…

On aime ou on déteste, mais le concept de Danganronpa ne laisse clairement pas indifférent. Si Killing Harmony manque de nouveautés pour séduire les habitués, les nouveaux venus devraient en revanche beaucoup apprécier le voyage. Visuellement, le jeu est beaucoup plus joli que ses ainés, les séquences de jeu sont mieux rythmées et le scénario encore plus fou que celui des deux premiers volets.

danganronpa4

Avec sa durée de vie colossale et son concept délirant, Danganronpa V3 Killing Harmony reste donc un bon investissement pour les amateurs de visual novels décalés. Son seul gros défaut finalement est d’être beaucoup trop proche des deux premiers volets. Héritant des mêmes défauts que ses ainés – la lenteur de son scénario, le tutoriel longuet, et des dialogues trop bavards -, le jeu n’introduit aucune nouvelle mécanique de jeu majeure, et c’est bien là son plus gros problème. Espérons qu’avec le prochain épisode, Spike corrigera le tir et nous livrera une suite digne de ce nom.

Les + :

- Un concept toujours aussi délirant
- Mieux rythmé que ses ainés
- Un scénario très riche
- Une durée de vie colossale
- Un joli visual novel
- Traduit en français

Les – :

- Peu de nouveautés
- Une suite sans surprise
- Les débuts, très lents
- Des procès trop longs

Conclusion

Aussi délirant que ses ainés, Danganronpa V3 Killing Harmony demeure un visual-novel original et surtout très agréable à parcourir. Les fans de la franchise regretteront toutefois le manque de nouveautés dans cet épisode qui n’introduit aucun nouveau mécanisme de jeu et se contente de reprendre la recette de ses ancêtres à l’identique… Si celle-ci fonctionne plutôt bien, difficile de ne pas regretter le manque d’ambition des développeurs qui se contentent ici d’un simple copié-collé…



14/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>