Le célèbre parc d’attraction vient de dévoiler dans une vidéo sa nouvelle attraction basée sur l’univers de Star Wars. Une expérience immersive en réalité virtuelle qui ouvrira peu avant la sortie du prochain numéro de la saga.

maxresdefault

Propriétaire de la franchise « La Guerre des Étoiles » depuis 2012, Disney compte bien rentabiliser son investissement. En parallèle des films venant pérenniser l’univers de la saga, Disney va également proposer aux fans de profiter d’une attraction inspirée du même univers dans son parc d’Orlando, en Floride.

Attraction basée sur la réalité virtuelle, la « Star Wars : Secret of the Empire » proposera d’incarner l’un des 4 rebelles déguisés en stormtroopers, dont le but sera d’infiltrer une base de l’Empire, sur la planète de Mustafar. Une expérience immersive puisque le visiteur ne sera pas uniquement spectateur, mais acteur de l’histoire, de quoi ravir les plus passionnés.

Niveau producteur, l’attraction compte The Void, ainsi que Lucasfilm qui est nul autre que le studio de production de Georges Lucas, le père fondateur de Star Wars.

L’ouverture au public de Secret of the Empire est prévue pour le 16 novembre dans le parc Disney World d’Orlando et le 5 janvier pour celui de Californie. Pour l’occasion, une vidéo promotionnelle a été publiée sur YouTube, histoire de séduire les fans. À la vue de la qualité de celle-ci, on peut imaginer que l’expérience vaudra le détour.

Dans la pratique, les participants seront équipés d’un sac à dos intégrant la technologie utile au casque de réalité virtuelle et pourront se déplacer à travers les décors qui réagiront à leur passage grâce à des capteurs parsemés un peu partout. De quoi offrir une grande réactivité de l’environnement, le tout pour une durée d’une demi-heure.

Malheureusement, cela aura un coût et ce, en plus du prix de l’entrée au parc. Il faudra compter un supplément de 30 dollars pour profiter de cette attraction inédite. Si le succès est effectivement au rendez-vous, on ne doute pas que d’autres parcs d’attractions pourraient eux aussi se mettre à la réalité virtuelle.