Test – Fossil Q Explorist : une montre connectée qui a du style

Par posté le 1 novembre 2017

Arrivé très tôt sur le marché des montres connectées, Fossil avait déjà livré plusieurs refontes de son modèle Explorist. Au fil des refontes, la montre connectée n’a cessé de s’améliorer pour devenir une excellente alternative aux modèles proposés par Samsung, Huawei et LG.

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Comme les dernières montres connectées de LG, Huawei et Motorola, la Fossil Q Explorist tourne sous Android Wear, un système d’exploitation qui est devenu presqu’incontournable en dépit du succès mitigé de l’OS. Comme Emporio Armani et Tag Heuer, Fossil a en effet fait le pari de miser sur le système d’exploitation développé par Google, plutôt que de développer son propre OS. Un choix intelligent de la part de l’accessoiriste, qui garantit ainsi à sa clientèle l’accès à un vaste parc applicatif. Paradoxalement, cette qualité est également le plus gros défaut de l’Explorist, qui dispose de la même interface que tous les autres modèles sous Android Wear, et peine dès lors à sortir du lot. Le manque de personnalisation des modèles sous Android Wear demeure un défaut majeur du système d’exploitation de Google. Et c’est là tout le problème.

La bonne nouvelle, c’est que sur le plan technique, la nouvelle montre de Fossil frôle la perfection. L’accessoiriste nous livre en effet l’un des modèles de montres connectées les plus élégants, qui reprend à l’identique le look caractéristique des modèles mécaniques de la marque. Plutôt épaisse, la Fossil Q Explorist est une montre au design très masculin, massive mais élégante, qui est livrée avec un bracelet en acier inoxydable d’une qualité surprenante. Au début de notre test, celui-ci avait toutefois tendance à grincer lors des mouvements du poignet, raison pour laquelle nous avons appliqué un peu de graisse pour faire disparaître les grincements. Difficile toutefois de dire s’il s’agissait d’un défaut de fabrication touchant tous les modèles ou d’une petite erreur de graissage sur la chaine de production… Dans la pratique, la montre se révèle non seulement très agréable à porter, mais aussi très élégante. Difficile d’ailleurs deviner s’il s’agit d’un modèle numérique au mécanique au premier regard.

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Au niveau du hardware toujours, Fossil nous livre un modèle d’une rare fluidité, qui embarque un processeur Qualcomm de dernière génération et est équipé d’un écran OLED de haute définition. Comme la plupart des autres modèles sous Android Wear, la Fossil Q Explorist conserve toutefois un défaut majeur : son autonomie ne dépasse par la journée et demie. Là où Fossil marque des points en revanche, c’est au niveau de la navigation. Outre l’écran tactile, l’utilisateur peut utiliser les trois boutons latéraux pour naviguer à travers les menus. D’une efficacité redoutable, les trois boutons permettent d’accéder rapidement à certaines fonctionnalités et de faire défiler l’écran de manière très naturelle, sans devoir forcément faire glisser son doigt sur la surface tactile… Pratique pour éviter de salir l’écran lorsque l’on a les mains sales !

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Contrairement à la montre d’Emporio Armani, la montre de Fossil s’adapte également facilement aux habitudes des sportifs. Sa fabrication lui permet de rester bien en place sur le poignet. Et pour ceux qui ne trouveraient pas ça suffisant, il est possible de remplacer le bracelet en métal par un bracelet en cuir. Pratique, même si au demeurant, on aurait apprécié trouver un second bracelet en plastique dans la boite. Vu le prix auquel la montre est vendue (299€), difficile d’être déçu, d’autant plus que la montre est livrée avec un chargeur à induction. Les sportifs regretteront en revanche l’absence de cardiofréquencemètre.

Les + :

- Un design élégant
- Une interface fluide
- Android Wear 2.0
- Le bracelet, de qualité
- Un prix compétitif (299€)

Les – :

- Le bracelet a tendance à grincer un peu
- Pas de cardiofréquencemètre

Conclusion

Aussi élégante que les modèles mécaniques de la marque, la Fossil Q Explorist est l’un des modèles sous Android Wear les plus aboutis du moment, et incontestablement une très belle alternative à la Gear S3 de Samsung. Si le système d’exploitation de Google ne permet pas beaucoup de personnalisation au niveau de l’interface, il ouvre en revanche la porte à un vaste parc applicatif. Un mal nécessaire pour rendre ce modèle le plus fonctionnel possible. Proposée à un tarif très compétitif, la montre de Fossil devrait en toute logique séduire ceux qui trouvaient les designs des autres modèles connectés trop bruts.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>