La Chine va étendre son système de reconnaissance faciale à l’ensemble de son territoire. La technologie permettra de suivre à la trace près d’1,3 milliard de citoyens à travers le pays, quotidiennement.

Crédit : D.R.
Crédit : D.R.

Et si le système de surveillance de la fiction 1984 de George Orwell devenait réalité ? En Chine, le ministère de la sécurité publique veut mettre en place un système de surveillance sur l’ensemble du territoire, qui permettra d’identifier chacun des citoyens du pays et de les suivre dans leurs déplacements quotidiens. Un projet fou, mais qui semble déjà reposer sur de solides bases.

La Chine possède déjà ce genre de système à une échelle beaucoup plus petite, ce qui lui permet de repérer des individus d’intérêt gouvernemental ou sécuritaire. Le nouveau projet serait étendu afin d’identifier l’ensemble de la population en utilisant les réseaux de caméras disséminées à travers le pays. Une identification possible en seulement 3 secondes avec un taux de réussite à 88%.

D’après le South China Morning Post, le projet serait en phase d’élaboration depuis 2015 et ça serait la société de sécurité Isvision qui serait en charge du développement et de la mise en place du système, ainsi que de la constitution de la base de données des 1,3 milliard de citoyens chinois.

Sur la forme, on peut souligner l’avancée technologique que cela représente, mais sur le fond, cela peut fatalement poser des questions morales, éthiques voire légales. Ce genre de système pourrait ravir certains gouvernements un peu trop enclins à surveiller et à cadrer sa population. L’idée pourrait donc être copiée par d’autres pays et pourquoi pas la Belgique.

Et puis, bien sûr, il y a le risque que des pirates accèdent aux données stockées dans le cloud…