Test – Rogue Trooper Redux, le rescapé de 2006

Par posté le 27 octobre 2017

Les remasters ont la cote. Mais si la majorité des titres qui ont droit à une réédition sur PS4 et Xbox One sont considérés comme des jeux cultes, de plus petites productions ont également droit à un liting. C’est le cas aujourd’hui du sympathique Rogue Trooper, qui était passé relativement inaperçu au moment de sa sortie, en 2006.

ROGUE TROOPER REDUX

Sorti en 2006 sur PC, PS4 et Xbox, Rogue Trooper est un Third Person Shooter qui avait rencontré un succès mitigé en son temps, mais était toutefois parvenu à créer l’enthousiasme auprès d’une petite communauté de joueurs. Sous ses airs de série B, le jeu proposait d’incarner une fantassin génétiquement modifié, plongé au cœur d’un conflit galactique.

Générique, au niveau de sa mise en scène, le jeu de Rebellion tirait sa richesse de son univers, basé sur celui du comics 2000 AD. Plus costaud qu’un fantassin de base, Rogue, le personnage que l’on incarne, fait de véritables ravages sur le champ de batailles. Excellent défouloir, Rogue Trooper lorgne du côté des défouloirs bêtes et méchants, sans pour autant omettre d’ajouter un brin de technicité.

rogue trooper redux 2

Outre les grenades, mitrailleuses et lance-roquettes, le joueur aura à sa disposition un large arsenal d’armes, qui lui permettront d’éliminer ses adversaires à distance ou au contraire de ruer dans les brancards. Le sniper est ainsi l’une des armes principales du jeu.

Durant l’aventure, le joueur sera également amené à prendre le contrôle de différents véhicules et mitrailleuses fixes pour canarder les positions ennemies. Des temps forts qui permettront surtout de diversifier un peu les plaisirs. On notera par ailleurs qu’il est également possible de customiser son arsenal en améliorant progressivement ses armes.

Fort divertissant, à défaut d’être un grand jeu, Rogue Trooper Redux est l’archétype du jeu popcorn, une belle grosse série B qui se laisse déguster le temps d’une ou deux soirées (comptez 5 à 8 heures pour boucler l’aventure), et qui laisse un joli sourire de satisfaction sur le visage à l’issue de l’aventure principale.

ROGUE trooper redux 3

On notera toutefois que si Rebellion a réalisé plutôt du beau travail au niveau des graphismes, en retravaillant certaines modélisations et en offrant un lifting intégral au jeu et aux cinématiques, le jeu accuse le poids des années. Les animations n’ont en effet eu droit à aucune retouche. Et vous vous en doutez, le résultat n’est pas franchement à la hauteur de nos attentes… Il en va de même pour les synchronisations labiales, catastrophiques, et les décors, d’une pauvreté rare. Malgré ces défauts, Rogue Trooper Redux reste un titre très agréable à parcourir, avec un gameplay bien nerveux et une ambiance de joli nanar qui plaira aux amateurs de science-fiction.

Du côté des bonnes surprises, on citera une traduction française intégrale plutôt efficace, un prix de vente d’une trentaine d’euros et la présence de modes de jeu en ligne qui permettront à des joueurs de faire équipe pour affronter des vagues d’ennemis, et de partir à la conquête de territoires face à d’autres joueurs. Rien de vraiment révolutionnaire, mais ceux qui étaient passé à côté du titre avec regret, en 2006, en auront largement pour leur argent avec ce remaster. Ce qui n’est déjà en soi pas aussi mal…

Les + :

- Un shooter fun et sans prise de tête
- L’univers particulier
- Le doublage français
- Des graphismes remis au goût du jour
- Le tout petit prix

Les – :

- Les animations, catastrophiques
- Les décors, vides
- La synchronisation labiale

Conclusion

A défaut d’être une totale réussite, Rogue Trooper Redux n’en reste pas moins une belle opportunité de (re)découvrir un shooter méconnu du début des années 2000 sur PS4, Xbox One et Switch. Nerveux, le jeu de Rebellion se laisse déguster comme un bon gros blockbuster américain. Si le titre a plutôt mal vieilli, malgré la remise au goût du jour, il reste très divertissant et surtout proposé à un tarif très attractif. Une bonne raison de se replonger dans l’univers atypique de Rogue Trooper, malheureusement méconnu de nombreux joueurs…



13/20


Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>