Les premiers smartphones 5G arriveront en 2019

Par posté le 20 octobre 2017

Qualcomm Technologies a réalisé une première démonstration d’une connexion 5G sur une puce modem installée dans un smartphone de test. L’idée est de pouvoir développer cette technologie afin de proposer des terminaux compatibles dès le 1er semestre 2019.

5g phone

La Qualcomm Snapdragon X50 5G a déjà permis à la société américaine d’obtenir des débits supérieurs à 1 Gbit/s en téléchargement sur la bande de 28GHz, l’objectif étant d’atteindre les 5 Gbit/s en 2018 avant un lancement commercial l’année suivante.

Pour Qualcomm, cette puce modem Snapdragon X50 5G n’est qu’un début. À terme, ce réseau plus rapide et réactif devrait bouleverser de nombreux secteurs, à commencer par la domotique ou encore l’automobile. Les promesses de la 5G sont en effet assez fabuleuses puisqu’elle devrait assurer une connexion jusqu’à 100 fois plus rapide que la 4G (soit des débits situés entre 10 et 20 Gbit/s) et la possibilité théorique d’interagir avec 1 million d’objets dans un rayon de 1 km◊. La 5G devra aussi répondre à de nouveaux usages, comme le streaming en très haute définition, la démocratisation des objets connectés sans compter le développement de la réalité virtuelle/augmentée et l’essor de la voiture connectée (plus ou moins) autonome.

En France, les opérateurs s’y préparent déjà et travaillent déjà avec Ericsson ou encore Nokia pour évaluer les infrastructures à mettre en place. Historiquement, les tout premiers tests relatifs à la 5G datent de 2014 au Japon avec NTT Docomo, en collaboration avec Fujitsu, NEC, Samsung, Alcatel-Lucent, Ericsson et Nokia.

Les dernières spécifications techniques pour ces réseaux mobiles de 5e génération (5G) doivent encore être validées fin 2017 par la 3GPP, qui regroupe les différents organismes de standardisation en télécommunications.

La 5G devra en effet être un standard non seulement plus rapide, mais également plus sûr et fiable que l’actuelle 4G. Dès 2018, une phase intermédiaire, avec une sorte de 4G “boostée” devrait faire son apparition, avant un premier déploiement de la 5G prévu pour 2019, dans le meilleur des cas, en même temps que la sortie de premiers terminaux compatibles. Selon Ericsson, il pourrait y avoir un demi-milliard d’abonnements à la 5G dans le monde d’ici fin 2022.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>