Google Maps part à la conquête de l’espace

Par posté le 18 octobre 2017

Google annonce une nouveauté spectaculaire via son service de cartographie en ligne Maps : la possibilité de découvrir et d’explorer la surface de plusieurs planètes du système solaire et de leurs satellites.

espace

Cette prouesse a notamment été rendue possible grâce aux clichés pris par la sonde spatiale Cassini, partie de Cape Canaveral (États-Unis) en 1997 pour s’en aller dévoiler les secrets de Saturne et de ses nombreuses “lunes”.

Au cours de sa mission, Cassini a enregistré et envoyé près de 500.000 clichés, permettant ainsi aux scientifiques de reconstruire ces mondes lointains en détail. Désormais, tout un chacun peut en profiter à travers Google Maps.

En plus de Saturne, il est donc possible de survoler et de découvrir la surface de ses satellites les plus connus comme Titan, Mimas et Encelade où Cassini a découvert de l’eau et par conséquent de possibles signes de vie.

Google Maps permet également d’aller à la rencontre de la lune, de Mercure, de Venus, de Mars et de Pluton ainsi que de découvrir l’intérieur de la Station spatiale internationale.

Ces nouveautés sont à découvrir exclusivement sur la version Web de Google Maps, en attendant peut-être qu’elles soient déployées sur ses applications mobiles.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. gsd

    18 octobre 2017 at 18 h 05 min

    bah comme aller sur mars, une idée a la con
    si on ne sait pas faire avec cette planette ci, vmieux vaut eviter que la crasse humaine se répande non ?

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>