Test – Galaxy Note 8 : le smartphone à 1000 euros

Par posté le 10 octobre 2017

De retour après quelques années d’absence dans nos contrées, la famille Galaxy Note de Samsung a envoyé son dernier représentant dans les linéaires le 12 septembre dernier. Nanti de performances dignes de son époque, d’un double module photographique à l’arrière et de son traditionnel S Pen, le Note 8 s’affiche à un prix record de 999€. Mais les vaut-il vraiment ?

Crédit photo : E.F.

Son design est l’un de ses plus beaux atouts – Crédit photo : E.F.

La phablette de Samsung connaît une histoire mouvementée. Après un Galaxy Note 4 qui avait fait sensation en 2014, le constructeur coréen décide en 2015 de ne pas commercialiser son Note 5 dans nos contrées. En 2016, Samsung perturbe sa nomenclature en passant directement au Note 7 qui fait un fiasco suite à des problèmes de batterie prenant feu. L’appareil est alors retiré du commerce. C’est dire si ce Galaxy Note 8 était attendu, même si sa sortie finalement très proche de celle du S8 (et du S8+ dont il est finalement très similaire) pourrait jouer en sa défaveur…

Un écran AMOLED haut de gamme certifié HDR10

Difficile à vue d’œil d’affirmer que le Galaxy Note 8 est plus grand que le Galaxy S8+. Pourtant, avec son écran plus haut d’un dixième de pouce, il s’agit de la plus grande phablette du géant coréen. Son écran incurvé sans bordure Super AMOLED de 6,3 pouces en définition WQHD (2960 x 1440) procure une excellente luminosité et des contrastes élevés. Identique dans sa définition à celui du S8+, l’écran du Note 8 est idéal pour consulter tout contenu multimédia, jouer ou travailler. Certifié HDR10, le Note 8 rejoint les LG V30, Sony Xperia XZ Premium et Xperia XZ1 sur la liste des terminaux compatibles avec le format HDR sur Netflix. Les accros au streaming seront aux anges. Samsung étant spécialisé dans la production d’écrans, on était en droit de s’attendre à un produit exceptionnel à ce niveau, et le Galaxy Note 8 ne déçoit pas!

Un design élégant, imposant…et salissant

Le Note 8 a tendance à rapidement accumuler les traces de doigt... Crédit photo : E.F.

Le Note 8 a tendance à rapidement accumuler les traces de doigt… Crédit photo : E.F.

Le contour du Note 8 est en aluminium et la face arrière en verre, ce qui en fait un véritable réceptacle pour les traces de doigts. L’achat d’une coque est donc vivement conseillé, surtout si vous êtes maniaque de la propreté.

Présentant des bords arrondis, l’appareil se prend bien en mains mais sa taille d’importance est à souligner. En effet, une seule main ne suffit pas vraiment pour manipuler ce pavé de 162,5 x 74,8 x 8,6 mm pesant tout de même 195 grammes. Le Note 8 prend donc de la place dans la poche du pantalon et pourrait gêner les personnes les plus actives dans leurs mouvements.

Bien plus gênant, le lecteur d’empreintes digitales situé au dos de l’appareil juste à côté des modules photo s’avère difficilement praticable. Pour l’identification, on se rabattra donc sur les moyens classiques toujours proposés (code PIN et schéma), le scanner d’iris ou encore la reconnaissance faciale.

La présence du S Pen et la voix de Bixby

Comme ses ancêtres, le Note 8 est livré avec un stylet - crédit photo : E.F.

Comme ses ancêtres, le Note 8 est livré avec un stylet – crédit photo : E.F.

Le fameux stylet S Pen, véritable marque de fabrique de la gamme Note, est quant à lui situé sous l’écran, une simple pression le libérant du smartphone et déclenchant le menu dédié. On ajoutera que l’assistant Bixby s’active via un bouton situé sur la tranche sur lequel il n’est pas rare d’appuyer par erreur. Un détail un peu agaçant d’autant que vous risquez d’utiliser peu cet assistant vocal pour l’instant uniquement disponible en anglais et en coréen.

Signalons au passage qu’un port jack est toujours bien présent, que les connectivités Wi-Fi, Bluetooth 5, NFC, GPS et 4G sont présentes et que l’appareil est certifié IP68. Soit une résistance théorique à la poussière et à l’eau, pouvant tenir jusqu’à 1,3m de profondeur, durant 30 minutes.

Une fiche technique à la pointe, des photos de grande qualité

Comme le S8+, le Note 8 est un smartphone très bien conçu qui en a dans le ventre. Il permet de profiter pleinement de vidéos en haute définition, de jouer à des jeux techniquement impressionnants dans des conditions optimales et de faire tourner les applications les plus gourmandes avec une grande fluidité. Tout tourne à merveille grâce à la puce Exynos 8895 couplée à 6 Go de RAM (le S8+ ayant une mémoire vive de 4 Go de RAM), et 64 Go d’espace de stockage sont inclus de base, bien sûr extensibles via micro SD.

La véritable valeur ajoutée en comparaison au S8+ réside du côté de l’appareil photo. Celui-ci dispose de deux capteurs photo de 12 Mpx installés à l’arrière de l’appareil : un grand-angle 26mm ouvrant à f/1,7 et une focale plus longue au « zoom 2x » de 52mm ouvrant à f/2,6, les deux modules étant, c’est une première, stabilisés. Tout cela donne des rendus excellents dans de bonnes conditions lumineuses et un résultat presque toujours net, même en mouvement. Bluffant ! Dès que l’on passe à un environnement à plus faible luminosité, cela se gâte par contre un petit peu. L’appareil repasse au grand-angle, compense en ISO et un zoom numérique est appliqué, donnant un rendu moyen un peu trop pixélisé. Dans ces conditions, on se demande quel est le réel intérêt de posséder un second module.

En photo, le Note 8 se débrouille plutôt bien, sans pour autant briller face à ses adversaires - crédit photo : E.F.

En photo, le Note 8 se débrouille plutôt bien, sans pour autant briller face à ses adversaires – crédit photo : E.F.

Divers modes et options classiques sont inclus, dont une gestion du flou en arrière-plan qui peut être activée en mode portrait et qui permet d’appliquer de beaux effets bokeh aux clichés. Là aussi, le résultat sera meilleur dans de bonnes conditions lumineuses. La caméra frontale livre quant à elle de très bons selfies grâce à son capteur de 8 Mpx.

Un S Pen agrémenté d’options stylées

Seconde (et déjà dernière) véritable valeur ajoutée de ce Galaxy Note 8 après le double module photo, le stylet S Pen également quelques petites nouveautés et améliorations. Parmi elles, une prise de notes rapides rendue possible sur l’écran de veille. On retire le S Pen de son logement et on se met directement à écrire sur l’écran sans devoir rien faire d’autre. Rien de plus simple. On peut également désormais dessiner ou écrire des messages animés pour en faire des gifs. Il est aussi possible de découper et extraire des gifs à partir de vidéos. Amusant. Enfin, l’outil « Traduction » permet de traduire davantage de mots de manière très intuitive.

Le Note 8 est idéal pour visionner films et séries avec son grand écran OLED et HDR - crédit photo : E.F.

Le Note 8 est idéal pour visionner films et séries avec son grand écran OLED et HDR – crédit photo : E.F.

Avec ses ajouts, le S Pen tente de manière évidente d’ouvrir son utilisation à un public plus large mais ces quelques nouveautés s’avèrent un peu trop chiches pour véritablement séduire. L’outil risque donc d’être laissé rapidement de côté par la plupart et de rester l’apanage des professionnels.

Enfin, terminons par la batterie qui est légèrement en-deçà  de celle du S8+ avec 3300 mAh contre 3500 mAh. Pas de panique, cela procure au consommateur une autonomie correcte d’un jour plein à deux petites journées, en fonction de vos habitudes de consommation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les + :

- L’écran AMOLED certifié HDR 10 au rendu exceptionnel
- Des performances impressionnantes
- De photos de qualité presque toujours nettes en mouvement
- Les fonctionnalités propres au S Pen, dont la possibilité de créer des gifs

Les - :

- Un lecteur d’empreintes digitales vraiment mal situé
- Une exploitation un peu décevante du double module, surtout en basse lumière
- Le prix trop élevé

Conclusion

S’il est capable de rivaliser sans difficulté avec les autres smartphones haut de gamme, le Galaxy Note 8 déçoit par le manque de réelles nouveautés. Son double module photographique (une première chez Samsung!) situé à l’arrière, procure d’excellents clichés même en mouvement et au zoom, mais déçoit néanmoins lorsque l’on est en condition de faible luminosité. Le stylet, véritable marque de fabrique de la famille Note, introduit également quelques jolies petites nouveautés, mais qui justifieront difficilement la hausse de prix. S’il reste un smartphone exceptionnel pour les mordus de films et séries et ceux qui trouvent un réel usage dans le stylet, le Note 8 n’est finalement pas si différent du S8+, qui dispose d’une fiche technique très similaire, et est disponible pour quelques centaines d’euros de moins.

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone, je suis un cinéphile acharné ainsi qu’un authentique gamer, amateur de technologies. Trois noms incontournables qui ont forgé ma geekitude grâce à leur génie: John Carpenter, Shigeru Miyamoto et Steve Jobs.
Twitter : @SamuelTub

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>