Le site The Register évoque dans un article l’inquiétude de divers cadres et constructeurs quant à l’avenir de la gamme Surface.

Surface Microsoft

Certains professionnels semblent pessimistes quant au futur des appareils vendus par Microsoft. Gianfranco Lanci, président et directeur des opérations chez Lenovo indique ainsi que “Microsoft gagne beaucoup d’argent grâce au Cloud, à Windows et à Office mais en perd beaucoup sur ses appareils”. Il ajoute qu’“il est difficile de les imaginer continuer à perdre ainsi de l’argent. Il serait très difficile pour eux de maintenir ce business. Ils doivent rester prudents sur chaque détail, comme leur marge qui est ici très mince”. Il s’attend ainsi à ce que Microsoft abandonne le business bien avant 2019.

Même son de cloche chez Dell, où le directeur commercial Marius Haas estime que la gamme Surface a atteint son but et que Microsoft ralentira probablement la cadence. 

Le CEO du cabinet d’analystes Canalys indique quant à lui que le CEO de Microsoft, Satya Nadella, laissera le produit de côté car il a un plus gros penchant pour le software. “La performance du Surface est en dents de scie et au final ne leur fait pas gagner d’argent”, dit-il. Cela n’aurait donc d’après lui pas de sens de poursuivre sur cette voie.

Une réduction des coûts est à prévoir

Satya Nadella a lui même par le passé avoué que Microsoft devait faire des réductions au niveau des coûts, et que la division Surface serait la première impactée. Rien de concret n’indique pour l’instant les futurs plans du géant à ce niveau, mais un représentant de Microsoft a assuré que le produit “Surface poursuit sa croissance et redéfinit la façon dont les gens travaillent, créent et apprennent.”.