Tinder : plusieurs centaines de pages de données personnelles sur chaque utilisateur

Par posté le 1 octobre 2017

Les réseaux sociaux en savent plus sur notre vie privée qu’on ne le croit. Une journaliste d’origine française œuvrant pour le Guardian s’en est rendu compte en demandant ses données personnelles à Tinder.

Tinder

Active sur Tinder, la journaliste Judith Duportail s’est intéressée de plus près à ce que récoltait exactement la plateforme de rencontres en matière d’informations sur sa vie privée. Avec l’aide du militant pour la protection de la vie privée Paul-Olivier Dehaye et l’avocat des droits humains Ravi Naik, elle a envoyé un mail à Match Group, l’entreprise propriétaire de Tinder, pour lui demander de lui communiquer l’intégralité des données collectées par le service depuis son inscription en 2013.

Quelques mois plus tard, elle a reçu plus de 800 pages d’informations sur sa vie privée comprenant ses fréquences de connexion et les détails de chaque conversation. Tinder s’appuyant sur Facebook pour l’identification de ses utilisateurs, des historiques de ses activités sur Facebook et Instagram étaient également inclus.

Facebook a des milliers de pages sur nous !

Dans son article rédigé pour le Guardian la journaliste s’inquiète : «L’application de rencontres me connaît mieux que je ne me connais, et cette masse d’informations privées n’est que la partie immergée de l’iceberg. Et si mes données étaient piratées ou vendues?»

Dans la suite de son article, la journaliste interroge Olivier Keyes, scientifique expert en analyse de données à l’université de Washington et Luke Stark, sociologue spécialisé en technologie numérique au Dartmouth College. «Je suis horrifié mais absolument pas surpris par cette quantité de données. Chaque application que vous utilisez régulièrement sur votre téléphone possède le même type d’informations. Facebook a des milliers de pages sur vous!», affirme le premier.

«Les applications comme Tinder jouent sur un phénomène émotionnel simple: nous ne pouvons pas percevoir les données. C’est pourquoi le fait de les voir noir sur blanc vous frappe», explique le second.

Qu’en dit la législation européenne ?

D’après le règlement européen sur la protection des données, chaque résident européen a le droit de réclamer l’intégralité des données personnelles qui ont été collectées par un site Internet ou une application. Dans les faits, cela est moins évident et demande des démarches importantes, certaines entreprises rechignant à respecter leurs obligations. Cela devrait être plus facile à partir de mai 2018, date à laquelle cette loi européenne sera pleinement applicable.

Vous pouvez consulter le texte complet relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données via ce lien.

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone, je suis un cinéphile acharné ainsi qu’un authentique gamer, amateur de technologies. Trois noms incontournables qui ont forgé ma geekitude grâce à leur génie: John Carpenter, Shigeru Miyamoto et Steve Jobs.
Twitter : @SamuelTub

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>