Les Polonais qui le souhaitent pourront dès 2018 utiliser leur téléphone mobile en guise de carte d’identité, a annoncé vendredi la ministre du Numérique Anna Strezynska.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

L’application devrait être disponible au plus tard vers la fin du premier trimestre 2018, a-t-elle précisé lors d’une visite à Nowy Wisnicz, une des quatre villes où ce dispositif est testé actuellement.

“J’espère que les Polonais, connus en Europe pour leur ouverture aux nouvelles technologies, en seront des utilisateurs leaders”, a dit Mme Strezynska, selon l’agence PAP.

Pour qu’on puisse se servir du téléphone pour décliner son identité, par exemple devant un policier, des modifications de lois en vigueur sont en préparation et devraient être bientôt approuvées par le gouvernement et le parlement, a précisé à l’AFP le porte-parole du ministère du Numérique, Karol Manys.

Le document ne sera pas contenu dans le téléphone, mais stocké dans le nuage et on pourra l’appeler grâce à un code unique reçu par texto, comme cela se fait déjà pour activer des services bancaires par exemple.

La carte d’identité ne sera que le premier document utilisable de cette manière. Le permis de conduire et la carte grise, la carte d’étudiant et celle de famille nombreuse, notamment, doivent suivre, a encore indiqué la ministre.

Des systèmes semblables existent déjà dans quelques autres pays européens, telles l’Estonie et l’Autriche, a indiqué M. Manys. Leur introduction graduelle en Pologne, qui s’adresse en premier lieu aux jeunes gens vivant en symbiose étroite avec leur téléphone, ne supprime pas l’obligation légale de posséder les documents d’identité traditionnels.

AFP